Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 janvier 2014 7 19 /01 /janvier /2014 20:49

 

 

 

profil-AICS PROJET2013 petit

 

 

 

 

 

 

Chers lecteurs,

 

 

Ce mois-ci,  mon camarade Benoit vous propose un article qui fait suite à notre première série consacrée à la .22 Long Rifle. Il va nous expliquer comment faire en sorte de savoir tirer à plus longue distance à l'aide d'une .22lr.

 

 

 

 

carabine1

 

 

 

 

 

Bonjour à tous,

 

 

 

En attendant la fin d’un test et surtout l’arrivée de ma nouvelle pétoire,  j’ai rendu service à un de mes camarades,  jeune tireur ayant investi dans l'achat d'une 22lr,  et souhaitant " rentabiliser " le stand 600m que nous avons à disposition près de chez nous et bien entendu, essayer ainsi de tirer tout le potentiel de sa petite CZ 452 standard .

 

 

Voulant éviter de lui faire faire du bricolage et souhaitant lui laisser quelque chose de durable,  je me suis mis à la recherche d’un montage penté pour rail 11mm.

 

 

Par chance,  j’ai réussi à trouver ce que je souhaitais et même plus, chez ESP France (soyons clairs,  je n’ai pas d’action chez eux J). Pourquoi plus ? Car tout simplement parce que le rail est réglable grâce une clé allen.

 

 

Par conséquent,  celui-ci permet de faire un réglage "peaufin" pour pouvoir étalonner les réglages de la lunette de visée au minimum de ses crans de réglages et donc,  de bénéficier ainsi de toute l’amplitude de l’optique et de transformer le rail 11mm en Weaver.

 

 

 

 

montage

 

 

 

 

Ceci permet donc d'obtenir un montage standard mais qui permet d'y monter l’optique de son choix et de le remonter sur une arme de plus gros calibre, dans le futur … .

 

 

 

 

montage2

 

 

 

 

Ce magnifique montage bénéficie d'un dispositif anti-recul (on se demande d'ailleurs pourquoi sur du .22lr mais bon, …) , et d’une facilité de montage déconcertante et, avec ses 4 vis de fixation,  ça ne risque pas de bouger !

 

 

 

 

montage3

 

Vue latérale gauche

 

 

 

 

Petit bémol : parfois le montage peut engendrer des défauts d’éjection pour la fenêtre mais c’est rare.

Personnellement,  je préfère la précision à la rapidité, c’est un choix.

 

 

 

 

montage4

 

Vue latérale droite

 

 

 

 

Voici la bête avec la vis presque vissée à fond (pour la photo) permettant de tirer jusque "sur la lune"

 

 

 

 

montage5

Repost 0
Published by marksman.over-blog.fr - dans Tir de précision .22
commenter cet article
19 janvier 2014 7 19 /01 /janvier /2014 19:55

L’optique est une VECTOR OPTICS (une copie LEUPOLD) en grossissement 6-24x50,  lunette achetée d’occasion avec ses colliers et bien "zérotable", chose indispensable pour débuter correctement et prendre de bonnes habitudes.

 

 

 

 

montage-avec-lunette 2-vues

 

 

 

 

Pour préparer le réglage,  je me suis assuré d’avoir les vis de fixation vissées de façon "rugueuse" afin d’éviter au maximum le jeu latéral,  la hausse étant suffisamment capricieuse et devant être réglée  à  la fin,  par quart de tour.

 

 

Mon camarade ayant désiré pouvoir tirer à partir de 50m,  j’ai fixé son  " 0 "  avec 3 moa de possibilité de réglage vers le bas,  au cas où …

 

 

Ne pouvant pas trop perdre de temps sur le pas de tir car je devais encore réaliser des tirs avec plusieurs armes différentes  et,  comme je devais aussi aider ce jeune tireur,  je me suis décidé à faire du cailloutage (tir sur cailloux) pour vite emmener mon arme à 200m ( 33moa) puis,  à  la distance de prédilection de mon camarade :  le 300m.

 

 

 

 

reticule

 

 

 

 

 

Malgré le montage "penté",  la lunette ne disposait pas encore d'assez de clicks mais heureusement, elle possède un réticule permettant des contres-visées  ... ce qui fit mon bonheur !

 

 

 

 

drop-graph

Voici un exemple de drops de .22 lr jusque 250 yds. Impressionnant, non ?

 

 

 

 

 

Malgré le vent en légères rafales et légèrement tournant,  j’ai réussi à loger 4 balles sur 5 à 300 mètres dans un format A4,  la 5ème étant introuvable….

 

 

 

 

 

cible

 

 

 

 

 

Comme vous pouvez le voir, une petite CZ standard en sortie de boite peut faire de bonnes choses si elle est bien équipée :

 

- d'une lunette correcte;

 

- d'un ensemble collier et embase montés avec un peu d’attention, le tout bloqué à la loctite;

 

- d'un bipied (Harris pour moi car léger, mais une copie airsoft peut très bien faire l’affaire);

 

- et surtout, d'une bonne munition !!!  Ne soyez pas radin sur la qualité de vos munitions sinon,  vous risquez  d’avoir de gros écarts en cible dès que vous dépasserez 100m.

 

 

 

 

Conseil :

 

Si vous êtes tireur débutant,  entrainez-vous au début avec de la munition de moyenne gamme à 50m pour tirer « pas cher », vous faire la main et voir vos groupements se réduire. Ensuite,  changez de munition en choisissant une meilleure qualité (je ne ferai pas de publicité ici mais votre armurier saura vous en conseiller utilement) en faisant des tests pour trouver celle que votre canon préfèrera ( en effet, une cartouche peut être excellente avec le canon de votre carabine et être médiocre dans l'arme d'un autre)  comme cela,  vous pourrez tirer plus loin en oubliant pas de refaire votre "0" auparavant … .

 

 

 

 

 

cartouches

 

 

 

 

 

Vous voici donc maintenant prêt à vous lancer dans le tir à la longue distance en 22lr ... cette technique vous permettra d’apprendre à gérer le vent afin de vous préparer à passer sur un plus gros calibre par la suite si vous le désirez. Tous les tireurs avertis vous le diront : la meilleure école pour maîtriser les techniques et les paramètres de tir, c'est de commencer à la .22 !

 

 

 

 

 

 

Pour aller plus loin sur le sujet, vous pouvez également visiter les sites suivants :

 

 

useful-links

 

 

 

http://gundata.org/ballistic-calculator/

 

http://www.ruger1022.com/docs/22lrballistics.htm

 

http://www.lassensharpshooters.com/LongDistanceShootingFactors.htm

 

http://www.shooterscalculator.com/ballistic-trajectory-chart.php?t=f630255c

 

http://www.chuckhawks.com/rifle_trajectory_table.htm

 

http://www.gunsmoke.com/guns/1022/22ballistics.html

 

 

 

 

video logo

 

 

 

http://www.youtube.com/watch?v=tRgj7Ehw14s

 

http://www.youtube.com/watch?v=tZuIvKeUAgM

 

http://www.youtube.com/watch?v=1jylb-TpPXY

 

http://www.youtube.com/watch?v=ex8dSp_DJQA

 

http://www.youtube.com/watch?v=-DzLQGv-w5M

 

 

 

 

 

 

profil-AICS PROJET2013 A+

 

Repost 0
Published by marksman.over-blog.fr - dans Tir de précision .22
commenter cet article
19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 16:50

 

 

logo-Max fin

 

 

 

 

ESSAIS PRATIQUES 

EFFECTUES AVEC MON ANSCHUTZ 

Ces essais devraient pouvoir confirmer les données pour le calibre .17HM

 

 

anschutz Max

 

Pour commencer, quelques lignes et photos sur mon achat :Après quelques modifications.

 

 

PRECISION ARME ET MUNITION SORTIE DE BOÎTE: 

 

Nos tests vont porter sur les distances suivantes, 25m "Zérotage", 50m pour rester dans la zone théorique de la .22LR et pouvoir la comparer à la .22 magnum et à la .17 HMR, faisant ainsi le tour des cartouches annulaires du point de vue de la précision.

Puis, nous passerons à 100m, 150m, 200 et 220m,  limite de notre stand de tir et également, limite pour ce qui est de la .22Magnum et de la .17 HMR, au dessus de laquelle ces deux munitions (selon mes logiciels) passeront au dessous de la vitesse du son. 

 

Rappelez-vous: 

 

Lors de mon précédent article sur le .22LR et la possibilité de tirer à plus de 50m, j'ai insisté sur le problème des perturbations probables concernant la sortie d'un projectile des vitesses supersoniques. 

 

De ce fait, je décide ici, (arbitrairement), de tester la précision de ma .17 précisément dans la zone non pas de la distance maximum mais,  à l'inverse, de la vitesse maximum " à la distance ", me garantissant que si ma précision devient erratique, ce ne sera justement pas à cause de ces perturbations. 

 

En effet, ici, contrairement à la .22LR, nous utilisons des munitions qui ont une vitesse à la bouche tout à fait respectable et digne d'une cartouche à percussion centrale de plus,  chemisées et construites autour d'un projectile complètement semblable à, par exemple, celui d'une .308 FMJBT dans sa fabrication et non,  à un projectile de plomb non chemisé et tiré dans un canon,  "fait pour ça". 

 

A l'inverse donc de mon collègue US dont vous venez de lire les lignes, je n'insisterai pas sur la capacité"chasse" de la .17HMR mais bien,  sur sa précision et sur la plage d'usage garantie par une vitesse suffisante, ce qui de toutes façons, comme vous l'avez déjà compris, couvre la plage "chasse" puisque la capacité vulnérante est également en rapport avec la vitesse et la précision d'un projectile. 

Je vais donc commencer par tirer 

15 cartouches de MARQUE DIFFERENTES lors du zérotage de l'arme: 

 

5 Remington 

5 Hornady 

5 CCI 

 

La raison de ce "panachage" est que, sur les boîtes de munitions achetées, j'ai exactement les mêmes paramètres quelle que soit la marque, même si l'une d'elle, la CCI utilise un projectile différent. J'ai donc voulu vérifier ces indications et le ferai également pour chaque distance, afin de savoir si c'est réellement possible.


 

ZEROTAGE

 

15 coups à 25m

zerotage-15-coups-25m

 

Compte tenu de la taille d'une gommette àboucher les trous (15mm x 15mm), c'est bluffant surtout,  si on prend en compte que je ne me suis guère appliqué, persuadé à tort, qu'avec un canon neuf et non rôdé, 3 munitions différentes et une mauvaise lumière (en sous-sol), ce ne pouvait être bon.

 

Le coup isolé, en bas àgauche,  est totalement de mon fait ainsi que l'évident "gauche droite" de la série, dû à ma vue dans ces conditions de lumière basse et jaune.

Il n'est donc pas encore question de différence entre ces 3 munitions. Vu le calibre des projectiles, sans le mesurer, le H+L est en gros de 12mm x 10mm. 

 

Cet essai en sous-sol a été fait avec une optique de grossissement 10x fixe et je me suis rendu compte que je devais changer d'optique si je ne voulais mettre au compte de ma vue,  de "mauvais cartons" de test.  

 

Tous les essais suivants seront donc faits avec ma Leupold MK4, grossissement fixe de 16x et agrémentée d'une lentille additionnelle de chez Bulls'Eye Pro bien connue des tireurs de Bench. 

 

 Luminosité et nettetéseront ainsi au rendez vous, ainsi que les conditions de terrain en extérieur, car tout le reste sera tiré à l'air libre.

 

 

Repost 0
Published by marksman.over-blog.fr - dans Tir de précision .22
commenter cet article
19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 16:05

 

logo-Max fin

 

 

 

DETERMINER LA TRAJECTOIRE 

 

Avant tout, afin de ne pas gaspiller la munition, je vais entrer mes données dans mon petit logiciel IStrelok et Strelok Pro.  

 

La différence entre ces excellentes applications que vous trouvez sur APP STORE est que l'un est "free" (IStrelok) et l'autre payant,  Strelok Pro.  

La seconde différence est que l'un, IStrelok, prends en charge les RETICULES de quasiment tout ce qui est actuellement sur le marché, pour le tireur qui désire "corriger" ses coups "à vue", est basé sur l'altitude et la température, le poids en grammes du projectile.  

 

STRELOK PRO, lui, ne tient pas compte du poids, mais du coefficient balistique uniquement, de la pression atmosphérique, de l'humidité etc. mais lui, ne dispose pas de l'option "réticule".

Deux genres de tirs différents donc, je dispose des deux. 

Ci dessous, rapidement, un aperçu d'ISTRELOK réticule pour les conditions actuelles d'utilisation de mon Anschutz en .17HMR: 

 

Entrées dans le logiciel :


"0" à 25m 

Optique à 4 cm au dessus du canon

Valeur du Clic de ma MK4 16x fixe Leupold : 0,728 cm à 100m (1/4 Moa)

Poids du projectile : 1,1 gramme

Coefficient balistique : 0.121

Vitesse à la bouche : 777 m/s (pas encore vérifiée)

Données "Boîte munition" à 15°centigrades

 

Données supplémentaires àentrer et constatées par VOS soins:

 

Altitude d'essais et de test :  400m

Température : 15° centigrades

Pression :  1000 HP

Altitude de tir, le jour du tir : 400m

Température le jour du tir : 4° centigrades

Pression, le jour du tir : 1018 HP

 

 

 

Ci-dessous, avec les données qui précèdent, vous n'avez plus besoin de cliquer, la cible se déplace en fonction de la distance si elle est autre que celle du "0" comme c'est le cas ici. On remarquera, qu'avec une 16x (ce qui est un gros grossissement),  cette munition a une trajectoire si plate que l'on a suffisamment de "champ" pour atteindre 378m, ce qui est une limite lointaine d'utilisation de cette munition, mais qui reste possible,  si j'en crois les données à cette distance.

 

 

strelok scope1

 

 

Jugez-en :


Flight time : 1 seconde 

Chute du projectile : 2.86 m / Correction 26 Moa 

VO résiduelle : 255 m/s


Probablement insuffisant pour supprimer proprement du petit gibier mais, si la sortie de la vitesse supersonique ne perturbe pas trop le projectile, suffisant pour toucher une cible à près de 400m et créer des dommages. Pas mal pour de l'annulaire non ?

Bien entendu vous avez compris que les distances sont indiquées en fonction du grossissement de l'optique et de la distance que vous allez entrer en fonction du champ de vision offert par ce même grossissement. 

 

Ne vous trompez donc pas d'optique, de grossissement et de réticule dans votre choix, car les indications seraient erronées. Il est également possible de ne pas trouver la "bonne marque" d'optique, mais il est possible d'extrapoler et d'utiliser l'équivalent dans une autre marque répertoriée dans ce logiciel.


Je signale en passant que "Strelok Pro", le logiciel payant, lui, sans fonction de réticule, donne à 1 ou 2 cm près,  les mêmes corrections qu'IStrelok dont nous venons de parler.

Repost 0
Published by marksman.over-blog.fr - dans Tir de précision .22
commenter cet article
19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 16:02

 

logo-Max fin

 

 

 

DANS LE TERRAIN 

 

Ici, j'enfonce peut être une porte ouverte mais, souvent de nouveaux utilisateurs de ces logiciels me posent des questions concernant des différences A L'IMPACT par rapport au calcul / clic donné par leur application.

 

J'ai effectivement constaté que si l'on veut avoir une indication -avant tir- proche de la perfection, il est IMPORTANT de procéder comme suit: 

 

IL FAUT "TRICHER" 

 

Je m'explique, vos données sont des données de fabriquant : Coefficient balistique, vitesses, etc. 

Vous devez les VERIFIER, chaque arme voire, le lot de cartouches sont différents. A partir du moment où vos données sont confirmées (je pense à la vitesse, la température, la pression et l'hygrométrie), faites attention d'entrer le bon poids de projectile et la bonne hauteur d'optique. Parti de là,  il reste un point TRES important, si vous avez des différences à l'impact et que vos données sont justes,  il faut "tricher" sur le coefficient balistique du projectile.

 

En voici l'explication:

 

La vitesse est vérifiée et,  sans changement notable de munition,  restera la même si elle est de bonne qualité. Le coefficient, lui,  change EN COURS DE ROUTE, encore une fois rappelez vous que Sierra en donne 3, un "à la bouche" - le vôtre - celui qui est sur la boîte de munition ou dans votre table, le second àmi-distance, le troisième à distance maxi de la table Sierra.

Vous allez donc,  dans le meilleur des cas,  vous retrouver avec un coefficient donné comme "bon" mais qui sera au mieux une moyenne des trois ou un coefficient à la bouche ; vous ne tricherez donc pas,  vous adapterez.

 

En ce qui me concerne, je procède ainsi : je fixe ma distance maxi, je tire à cette distance.

 

Si je suis au dessous de ma cible,  je diminue le coefficient jusqu'à ce que je sois au centre, l'inverse si je suis trop haut : je l'augmente. Vous me direz que j'utilise donc le 3 coefficient de Sierra, c'est vrai, car si j'utilise le plus faible des trois déterminé par moi-même, mon arme et ma munition, c'est que je préfère tirer trop haut plus près que trop bas plus loin.

 

Ceci ajouté au fait que je règle toutes mes armes à 6h me permets de ne jamais être hors cible.

 

Toutes les autres données doivent être exactes.

Testez cette méthode et vous verrez que vos ennuis si vous en avez  avec ces applications seront terminés.

 

 

JOURNEE DE TIR

 

Enfin le grand jour.

Et « d'excellentes »conditions jugez-en :

 

-8°centigrades

1080 mb

80% d'humidité

430m au dessus du niveau de la mer

Tapis de neige blanche devant moi

Pas de vent, soleil.

 

Zérotage et mesure de vitesse :

 

Je décide de re-zéroter mon arme. En effet,  j'avais oublié de prendre la température lors du premier test et l'avait "évaluée" donc,  nous allons profiter des mesures de vitesse à

25 m pour zéroter en même temps.

 

 

PREMIERE SURPRISE

 

Pour ce qui est des Hornady,  à la place des 777m/s indiqués sur la boîte, la moyenne des 4 coups tirés donne:

804m/s

Pour les REMINGTON même type de projectiles (Spire point) moyenne des 4 coups tirés:

790m/s

Pour les CCI type de projectile Hollow point la moyenne des 4 coups tirés est de:

788m/s

 

Nous sommes donc bien plus "vite" que ce qui est prévu sur la boîte de chacun des ces fabricants qui indiquent tous pour ces trois projectiles et munitions une vitesse de

777m/s

+11m/s dans le pire des cas (CCI) +13m/s pour REMINGTON et gagnante de la partie+27m/s pour HORNADY

Repost 0
Published by marksman.over-blog.fr - dans Tir de précision .22
commenter cet article
19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 13:30

 

logo-Max fin

 

 

 

Mes cibles de Zérotage : 


 

HORNADY 4 coups 25m cible taille 15x15mm

 

essai2 Max

 

 

 

 

REMINGTON 4 coups 25m (2x2)

 

essai3 remington 

 

 

CCI  4 coups 25m

 

essai4 CCI

 

 

Comme vous le constatez, visiblement,  les Hornady sont les plus précises, encore que vu la taille des groupements et le fait qu'il n'y a que 25m de distance, on ne peut qu'estimer la chose, voyons donc plus loin:

 

TIRS TERRAIN 

100m CCI

 

Visuel 20x20mm

 

visuel-20x20

 

 

Cette cible comporte 15 coups avec trois réglages.

 

Si vous commencez par le bas,  vous avez 5 coups à 6h un peu àdroite dont,  2 se touchant sous le cordon du visuel.

Puis, au dessus à droite,  5 coups un peu plus dispersés en « L »inversé et sur « le dos »  à 3h.

 En dernier lieu,  sur la gauche près et a cheval sur le cordon, le meilleur groupe  donnant un H de 8mm et un L de 10mm.

 

L'ensemble des groupes cumulés un H+L de 25mmX40mm avec une correction générale de dérive de 40mm, en trois fois.

 

Après cet exercice, je laissais le canon revenir en température, passais un coup d’écouvillon coton (sec) pour enlever les imbrûlés et revenir sur ma lunette à zéro pour une nouvelle série de cinq coups  mais,  à 100m.

 

100m

 

     Après réglage :

 

reglage-100m

 

 

Deux coups bas sur le cordon et trois coups hauts également sur le cordon. Deux hypothèses : ma lunette (une 16x) ayant pour centre de réticule,  un point d’un quart de Moa, qui me cache presque mon visuel m’a peut être poussé mentalement à « compenser » pour voir mon objectif. Seconde hypothèse, canon froid pour les deux premiers coups et monté en température pour les 3 suivants. Je n’en sais rien mais je suis satisfait de ce groupe de 20x10mm à 100m.

 

Ceci confirme ce que la traduction de l'article us prétend: la possibilité à 100m d'obtenir un groupe, carabine sortie de boîte d'environ une MOA (2.91cm) et encore,  car ici,  nous sommes plutôt dans le 1/3 de Moa.

 

NB

J'espère que vous excuserez l'usage d'un marqueur pour en faire des cibles dessinées, en fait,  il pleuvait tellement et le carton était si humide que nous n'arrivions pas àscotcher les cibles sur le bâtit. Nous avons donc opté pour cette solution et comme il s'agissait surtout de dégrossir les possibilités de la munition et de l'arme, nous reviendrons plus tard sur d'autres essais plus académiques.

Repost 0
Published by marksman.over-blog.fr - dans Tir de précision .22
commenter cet article
19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 12:51

 

logo-Max fin

 

 

 

115M

Vu le temps qui a changé et au point où nous en sommes, amusons nous un peu : 

 

Petit test d'explosivité des projectiles sur des bouteilles de PET pleines d'eau : Effectivement, là ou une .22 fait simplement un trou par lequel la bouteille se vide lentement, ici, l'effet est tout autre :

 

entre-et-sortie-des-coups bouteilles

ENTREE DES COUPS                             SORTIE DES COUPS

 

 

177M

CCI

 

177m 1-&-2

 

Diamètre du cercle : 80mm


Premier coup bas, correction de réglage, puis deux coups que je ne voyais pas, parce que,  sur le cordon.

 Je corrigeais donc encore pour me retrouver avec les deux coups hauts gauche puis,  par effet d'optique ma cible étant légèrement de travers je corrigeais encore,  "voyant " mes impacts plus à droite qu'ils ne l'étaient, pour enfin aboutir au groupe de deux coups de gauche. 

L'ensemble représentant un HL de 40x60mm si on fait abstraction des groupes de deux coups résultant de 3 réglages qui me semblent bien trop serrés, à cette distance, pour être honnêtes ? 

 

Ce que je constate,  c'est que nous restons dans l'enveloppe de précision de l'ordre de la Minute d'angle (MOA)  même à 177m et donc,  je ne suis pas déçu jusqu'ici.

 

177m Réglé 

 

Afin de vérifier lhypothèse que les précédents deux coups groupés à se toucher sont le fruit du hasard, tentons un dernier tir, canon propre et lunette réglée :

 

 

177m-reglé 1

 

 

Résultat un HL de 18x32mm là,  on passe en dessous de la barre de la Moa pour 100m qui donnerait à 177m un HL de 51,5 x 51,5mm et du coup, en réalité, nous sommes dans la demi MOA avec un canon non rôdé et une munition chasse manufacturée.

A voir la suite une fois les choix de munitions affinés, et un bon rodage du canon. 

 

Comme vous avez dû le voir, tous les tirs ont étés réalisés avec les CCI, faute de temps pour essayer les autres munitions, sauf au zérotage, que d'ailleurs j'avais en plus petit nombre que celles utilisées.


 

Conclusions momentanées:


Si on tient compte des conditions difficiles physiquement -8°centigrades et 8h passé à l'extérieur sans aucun abris pour réaliser ces tirs, un appui uniquement avant et,  de l'utilisation de la cartouche apparemment la moins précise (à 25m) des trois marques, une première prise de contact avec ma nouvelle Anschutz, oui, décidément ce calibre est exceptionnellement précis. 


Je préciserai ici que comme vous devez l'avoir constaté, je n'ai pas renoncé à la disparité des cibles: bouteilles de PET vides remplies d'eau, cibles dessinées de différentes tailles et formes, gommettes de cibles, etc.


Une des raisons est que,  par grand froid, dessiner une cible garanti qu'elle ne se décollera pas et que d'autre part, seul le groupement m'intéresse. Du coup un repère de la bonne taille adapté à la distance et au grossissement de ma lunette fait parfaitement l'affaire. 


Tout bien considéré, même si au départ,  je désirais une Sako, je suis finalement parfaitement content de mon choix de carabine, de calibre et d'accessoires. J'essayerai au fur et à mesure de la progression de mes tirs de vous tenir au courant pour d'autres distances et munitions que j'ai prévu de tirer avec ce fusil. 


Et plus précisément, voici ce qui est prévu: 

50m précision & groupement 

200m 

220m 

Conversion d'une carabine de Match Anschutz Mod 54 en .17HMR à un coup. 


Revenez donc de temps en temps sur cet article qui, je le pense, sera régulièrement complété au fur et a mesure de ma disponibilité.


 

 

logo-Max

 

Bien à vous tous,


MAX

 


Repost 0
Published by marksman.over-blog.fr - dans Tir de précision .22
commenter cet article
24 mars 2013 7 24 /03 /mars /2013 16:44

 

1ere-image-article-Max intro

 

 

La .22 Winchester Magnum a été longtemps la plus puissante des cartouches annulaires 

du marché.

Depuis son introduction en 1959, en termes d'énergie à la bouche, elle le reste pour le moment.

 

Mais depuis un certain temps, il y a un nouveau leader en terme de vitesse:

La .17 Hornady Magnum Rimfire (.17HMR).

 

Nous allons les comparer.

 

INTRODUCTION

 

Ces deux cartouches sont basées sur la même douille, mais usent d'un projectile radicalement différent.

 

Toutes les deux originalement désignées pour être utilisées avec des armes longues ont rapidement été adaptées aux armes de poing, par exemple, certains révolvers en simple action, "convertibles", fourni avec deux barillets, l'un en .22LR ou en .17M2 voir .17HMR, laissent le choix au tireur, sur la munition à employer.

 

La tentation de comparaison entre ces deux cartouches est naturelle, car chacune de ces cartouches est chambrée dans le même type d'armes à feu et utilisées pour le tir du petit gibier, sur des distances courtes ou moyennes voire, des nuisibles (varmint shooting).

A utiliser dans un révolver, la .22 WMR est probablement la plus versatile  car son projectile plus lourd est plus meurtrier pour le gibier à des distances normales de tir, dans ce type d'activité.

 

Mais, dans un canon plus long avec un fusil, l'issue de la comparaison est douteuse et intéressante à tester, raison pour laquelle, nous avons décidé de vous présenter nos essais, assortis dune traduction darticles US concernant le sujet.



 

Quelle est la reine des cartouches à percussion annulaire entre le

 .22 WMR et la .17 HMR ?

 

WARNING

 

Nous basant sur divers articles trouvés sur internet et dans la presse spécialisée US, ayant traduit de l'anglais une grande partie de l'un des ces articles, pour notre bénéfice personnel, nous allons tenter ici de vous en faire bénéficier et de trouver la réponse, ensemble, à la relecture de ce qui suit.

 

Il est important de comprendre, que dans cette première partie, quand nous utilisons le terme "Je" ou "Nous" il ne s'agit pas de moi, mais simplement de la traduction d'un de ces articles, car je ne voudrais pas voler la vedette à ceux qui sont passés ici avant moi.

  

PARENTHESE

 

Dans la traduction de cet article, pour rester "dans le ton",  je ne donne que les mesures anglaises utilisées communément par les fabricants de munitions US.

 

RAPPEL

 

Un guillemet (") à côté d'un DIAMETRE signifie le chiffre en millième d'inch soit pour

le calibre .17 dont le projectile a un calibre de .172" millième d'inch, il suffit de:

diviser l'inch (2.54cm) en millième = 0.00254 et de le multiplier par le calibre, soit en gros du 4.5mm

 

Un guillemet à côté d'un chiffre sur une TOURELLE DE LUNETTE signifie en règle générale que cette lunette est "étagée" quand à ses kliks en INCH et comme souvent il est indiqué : 1/4" par Klik il faut comprendre: Un quart d'inch par Klik soit 2.54cm (un inch) divisé par 4 soit = 0.635 cm par Klik à 100m

 

 

NB:

Normalement, une lunette en inch est donnée pour 100 YARDS donc 1/4" inch à 100 yards (91m) a la valeur de: 2.3114cm (1 inch à 100 yards) divisé par 4 soit

= 0.5778 cm

 

Même chose pour une lunette en MOA (Minute of angle) la minute étant de 2.91cm à 100m elle est donc de 2.648 à 100yards (91m) son quart vaut donc à 100yards 0.6620 et 0.7275 à 100m.

En système métrique:

1 Moa vaut à 100m 2.91cm

1 Inch vaut à 100m 2.54cm

1 Yard vaut 91cm

 

1 Grain (rechargement poids poudre ou projectile) = 0.0648g

 

1 FPS (mesure de vitesse) (pieds par seconde)     = 0.3048m/s

 

Voilà pour les conversions à utiliser dans cet article

 

En revanche, la PARTIE 2 - TIR A LA CIBLE & TERRAIN, n'engage que moi, ainsi que mes observations et mon matériel.

 

 

 

 PARTIE 1

 

Commençons donc par la plus ancienne de ces munitions,

 la .22 Winchester Magnum ou .22 WMR:

 

TRADUCTION DE L’ARTICLE US

 

Lors de son introduction sur le marché, Winchester (Olin), dessina une toute nouvelle douille, plus longue que l'ancienne .22LR et le projectile qui fut choisi, est devenu un "vrai" .224 comme toutes les .22 modernes. La cartouche, dans sa longueur totale, passa à 1.350" inch, et le diamètre de la douille augmenta légèrement.

 

Le nouveau projectile, lui, garda le poids standard de la .22LR soit 40 grains mais, "reconstruit sur de nouvelles normes", réellement chemisé et non simplement anodisé au cuivre, comme certaines cartouches de .22LR

 

Ce projectile existe en "Full Metal Jacket" ou en chemisée "Hollow Point" de divers types:

Généralement les .22WMR sont de forme "pointe plate" "flat point" ou "nez rond" "round nose" mais Remington a également offert une "Pointed Soft Point" ou  "pointe molle pointue".

Le catalogue original des vitesses dans un canon de fusil, est de 2000 fps, (0.3048 x 2000 pour obtenir des m/s) et dans un pistolet de 1550 (fps).

RWS, lui, donne pour sa munition une vitesse "fusil" de 2020 fps.

 

La majeure partie des fabriques de munition ont, depuis, réduit la vitesse de ces 40 grains à 1910 fps pour les fusils et 1480 fps pour les pistolets.

 

CCI, Federal, Remington et Winchester, chargent tous leurs cartouches avec le même poids de projectile (40grs).

 

Depuis des années pratiquement tous les fabricants qui chargent des munitions annulaires ont adoptés le .22 Magnum et différents chargements ont étés introduits par la suite.

 

CCi, Federal, Remington, RWS, Winchester et d'autres encore offrent ces cartouches.

 

Le poids original de 40grains reste le plus populaire, même si actuellement, nous avons de plus hautes vitesses, avec des projectiles plus légers, comme la CCI Maxi-Mag+V et la Federal V-Shok, avec leur 30Grains Speer TNT-HP Bullet, donnant une vitesse de 2200 fps dans un canon de fusil.

 

Remington, de son côté, en addition à ses 40Grains JHP et PSP, propose un chargement avec une 33grains V-MAX boat-tail, dont la vitesse est de 2000Fps.

 

Nous avons également Winchester avec sa 34Grains JHP à 2120Fps.

Cette liste n'est bien évidemment pas complète.

A contrario, il existe également des .22WMR utilisant des projectiles plus lourds.

 

Par exemple la Federal Game Shok qui elle utilise un projectile de 50grains a 1652Fps et la Winchester 45Grains Dyna Point à 1550 fps dans des canons de fusils.

 

Voici donc pour une partie (générale) de ce que nous allons comparer, passons donc à la munition concurrente:

La .17 HMR

Repost 0
Published by marksman.over-blog.fr - dans Tir de précision .22
commenter cet article
24 mars 2013 7 24 /03 /mars /2013 16:40

 

logo-Max fin

 

 

La .17 HMR   

 

 

La .17 HMR est le résultat d'un projet initié par Hornady, Marlin, et Ruger. 

 

Ce projet fut introduit en 2002 et est rapidement devenu lun des plus populaires depuis l'introduction de la .22 WMR. 

 

Les ventes initiales des fusils en .17 HMR ont été si importantes que la demande de munition dépassa sa production dans les deux premières années de son introduction 

 

Hornady fut le premier distributeur de la .17 HMR mais après seulement deux ans, Federal et Remington adoptèrent le calibre. 

 

La .17 HMR est basée sur une .22 WMR (.22 Mag) dont la douille fut rétreinte, (necked en anglais), pour accepter un projectile d'un calibre de .172" inch soit, en gros du 4.5mm. 

 

Il s'agit d'une douille "bouteille" à épaulement et sa longueur est de 1.060" 

Le diamètre du culot est de .291". La longueur totale de la cartouche est intégralement la même que celle de la .22WMR. 

Le chargement initial de chez Hornady comporte un projectile spécialement dessiné de 17grains, la V-Max Bullet, sortant à 2550 fps (777 m/s) dans un canon de fusil.

Ce projectile comporte une pointe polymère est « spire point » et "boat tail" donc,  particulièrement précis et est à la base, désigné spécialement pour la chasse aux

nuisibles : il se fragmente dans l'animal délivrant ainsi un maximum d'énergie et se désintègre sur une surface dure, ce qui le rends moins dangereux en cas de risque de ricochet.

 

En 2004, Hornady a introduit un projectile moins destructeur dont le poids passe à 20 grains (XTP Bullet) sortant à 2375 Fps, ce projectile a une expansion contrôlée, n'explose pas à l'inverse du précédent, pénètre plus profond dans le gibier et est dédié pour la chasse au petit prédateur et au petit gibier.

 

Remington Premier et Federal utilisent également la Hornady V-Max Bullet, avec elle, un insert plastique doré à la place de la couleur rouge de Hornady, sortant à

également 2550 Fps.

 

 

 

La munition de chez Hornady et chargée avec un très grand soin et une extrême précision. Elle est fabriquée dans le but de donner un groupe de moins d'une MOA à

 100 yards et selon les canons, est capable de la demi MOA voire,  moins. Tous les autres fabricants on suivi cette exigence de qualité et le .17 HMR est redoutablement précis en tant que calibre.

 

 

LA COMPARAISON

 

 

Il s'agit de comparer autant en termes de vitesse que d'énergie délivrée, de trajectoire, de densité de section, de surface frontale de projectile, de précision et d'efficacité en terme de balistique terminale de chasse.

 

Mais nous avons également à décider quels chargements nous allons comparer.

 

POUR LE .22 WMR

 

L'une des concurrentes la plus "chaude" le chargement de Federal en .22WMR utilisant un projectile V-Shok de 30 grains Speer TNT-JHP et bien sûr,  la "standard"

.22WMR usant des projectiles JHP ou FMJ à des vitesses de 1910 fps standards chez de nombreux fabricants.

 

POUR LE .17 HMR

 

En .17 HMR, la 17grain Hornady V-Max Bullet a les mêmes caractéristiques et balistiques que celles de Federal et Remington, ce sont les plus rapides et celles qui ont la trajectoire la plus plate de toutes les .17

 

Des projectiles plus lourds avec la Hornady 20 grains XTP sont également apparus, cette munition étant parmi les meilleures du marché.

 

Nous avons donc, ci-dessus,  les quatre chargements que nous vous proposons de comparer:

 

17 et 20 grains  en .17HMR et 30 et 40 grains en .22 WMR. 

 

 

Comme les cartouches annulaires ne sont pas rechargeables, il n'existe pas d'informations y relatives, ce qui va nous compliquer la vie et nous obliger à tester nous-mêmes, afin d'obtenir les données nécessaires.

 

 

 

NB :

 

Ce qui figure plus bas, nous l'avons pris sur les catalogues de munitions manufacturées de Federal, Hornady, Remington et CCI, nous avons également dans la partie "terrain" effectué des mesures de vitesse et de précision avec notre Anschutz en calibre .17HMR pour que cet article ait un complément récent et afin de vérifier nos données.

Malheureusement, ne disposant pas, nous même, d'une .22 WMR nous ne pourrons qu'opposer nos données terrain en .17 àcelles de cet article et à celles des divers fabricants cités.

 

Suite article US

 

VITESSES  CATALOGUE / FABRICANTS

 

Les vitesses sont en fps à la bouche (MV), à 50 yards, 100 yards, 150 yards et 200 yards quand les fabricants les donnent:

 

 

.17 HMR, 17 grain V-Max = MV 2550 fps, 2380 fps at 50 yards, 1900 fps at 100 yards,                                         1620 fps at 150 yards, 1378 fps at 200 yards.

.17 HMR, 20 grain XTP     = MV 2375 fps, 2051 fps at 50 yards, 1754 fps at 100 yards,                      1492 at 150 yards, 1273 fps at 200 yards.

 

 

.22 WMR, 30 grain TNT    = MV 2200 fps, 1720 fps at 50 yards, 1340 fps at 100 yards, 1080 fps at 150 yards.

.22 WMR, 40 grain JHP    = MV 1910 fps, 1610 fps at 50 yards, 1350 fps at 100 yards.

 

A la lecture de ces chiffres,  il apparaît clairement combien la .17 HMR est rapide.

A 100 yards,  il y a une différence de 550 fps entre les plus hautes vitesses pour chaque calibre, indiscutablement,  la 17.HMR est la reine de la vitesse.

 

ENERGIE

La vitesse est un facteur important dans le calcul  de l'énergie cinétique, mais la masse aussi.

Nous avons déjà vu que de loin,  la .17 est la cartouche la plus rapide, mais il se trouve que la .22 WMR tire un projectile plus lourd.

 

L'Energie dans une cartouche de chasse est importante, parce que son expansion et sa pénétration dépendent de la conservation - justement - de sonénergie et en sont les facteurs les plus importants de son efficacité vulnérante.

 

 

 

Ci-dessous, comparaison des chargements en foot-pounds à la bouche à 50 yards, 100 yards, 150 yards et 200 yards.

 

.17 HMR, 17 grain V-Max = ME 245 ft. lbs., 185 ft. lbs. at 50 yards, 136 ft. lbs.

                                             at 100 yards, 99 ft. lbs. at 150 yards, 72 ft. lbs. at 200 yards.

.17 HMR, 20 grain XTP     = ME 250 ft. lbs., 187 ft. lbs. at 50 yards, 137 ft. lbs.

                                           at 100 yards, 99 ft. lbs. at 150 yards, 72 ft. lbs. at 200 yards.

 

.22 WMR, 30 grain TNT = ME 325 ft. lbs., 200 ft. lbs. at 50 yards, 120 ft. lbs.

                                           at 100 yards, 80 ft. lbs. at 150 yards.

.22 WMR, 40 grain JHP = ME 324 ft. lbs., 230 ft. lbs. at 50 yards, 162 ft. lbs.

    at 100 yards.

Repost 0
Published by marksman.over-blog.fr - dans Tir de précision .22
commenter cet article
24 mars 2013 7 24 /03 /mars /2013 16:38

 

logo-Max fin

 

Ici, nous voyons différentes choses:  

 

Le .22 WMR débute avec 75ft.ibs d'avantage en énergie cinétique à la bouche. 

A 50 yards, le projectile de 40 grains de la 22 a toujours l'avantage avec 45 ft.ibs de plus et à 100 yards, son avantage se confirme encore avec 25ft.ibs comparé au projectile de calibre .17 

 

A 150 yards,  le .17 HMR a un avantage en énergie de 20ft.ibs sur les 30 grains de la  

.22 et nous n'avons rien pour la .22 / 40grainsà plus de 100 yards 

 

Devrions-nous conclure d'après ceci que le 40 grain .22WMR est la plus « puissante » des deux cartouches  jusqu'à 100 yards ?   

 

Déduisons simplement pour le moment que les 40 grains retiennent mieux l'énergie en l'absence de données après 100 yards pour ce projectile mais,  je suppose qu'il doit avoir une léger avantage jusqu'à 125 yards, vu ce qui précède. 

 

Notez en passant que l'énergie des 30 grains en .22WMR « tombe » avant celle des 40 grains  et de celle de la .17HMR à 100 yards. 

Notez également qu'il n'y a pas de différence notable entre les 17 et 20 grains de la .17,  à toutes les distances.

 

 

TRAJECTOIRE

 

La vitesse a beaucoup d'effet sur la trajectoire et donc,  sur le coefficient balistique d'un projectile. Vu cet avantage en vitesse nous pouvons donc espérer que le .17 a l'avantage dans les deux domaines: vitesse et trajectoire plate et,  c'est le cas : voici quelques figures et exemples avec des instruments de visée montés à 1,5" au dessus du canon:

 

 

 

.17 HMR, 17 grain V-Max = +0.1" at 50 yards, 0 at 100 yards, -2.6" at 150 yards,

                                                  -8.5" at 200 yards.

.17 HMR, 20 grain XTP     = +0.6" at 50 yards, 0 at 100 yards, -4.1" at 150 yards,

                                                  -13.1" at 200 yards.

 

.22 WMR, 30 grain TNT    = +0.8" at 50 yards, 0 at 100 yards, -5.8" at 150 yards.

.22 WMR, 40 grain JHP    = +0.9" at 50 yards, 0 at 100 yards, -5.7" at 150 yards.

 

Comme espéré,  le .17 a une bien plus plate trajectoire que la .22 WMR

Peut être, résultat inespéré, que la .17 originale et les 40 grains 22 WMR dépassent les espérances de toutes les options dans chaque calibre, peut être également que les techniciens qui ont imaginé ces cartouches, savaient ce qu'ils faisaient ... .

 

PARENTHESE concernant le MPBR (chasse).

 

Une des façons de zéroter un fusil pour tirer avantage d'une trajectoire mini et maxi afin de toucher une zone définie et pratique en chasse, (MPBR), (Maximum Point Blanc Range) dans le cas de petites cibles de type vermine et nuisibles:

 

Limiter la trajectoire à 1.5",  au dessus et au dessous du point visé, donc grouper dans 3" (7.5 à 8cm) sans régler ou contre viser.

 

Si nous introduisons cette donnée, c'est qu'en fait, ce comparatif est destiné à savoir également laquelle des deux cartouches est la plus efficace dans son usage de départ : la chasse aux nuisibles de petite taille.

 

Donc, pour continuer:

 

MPBR pour nos deux compétitrices :

 

.17 HMR, 17 grain        = + 1.5" at 90 yards, 0 at 145 yards, - 1.5" at 165 yards.

.22 WMR, 40 grain       = + 1.5" at 65 yards, 0 at 107 yards,  -1.5" at 123 yards.

 

 

Si on considère ces chiffres,  le .17 confère 40 yards de plus sur un nuisible ou sur un petit gibier. C'est probablement au final la seule réelle différence notable entre les deux calibres ... mais nous allons tout de même aller au bout de ce comparatif.

 

 

 

DENSITE DE SECTION

 

La densité de section (SD) est le poids d'un projectile divisé par le quart de son diamètre : cette donnée est importante, parce qu'un projectile avec un grand SD, pénétrera plus profondément quelque soient les autres facteurs.

 

Bien sûr, les cartouches à nuisibles comme le .17 V-Max et les 30 grains .22WMR TNT Bullet sont dessinées pour se fragmenter à limpact, afin d'avoir le maximum d'effets immédiat sur un petit gibier.

 

Pour ce type de calibre le SD est quasiment ignoré, car la pénétration nécessaire à de plus gros gibiers n'est pas le but recherché.

 

Ce ne sont pas des munitions àexpansion contrôlées , destinées à pénétrer, champignonner, mais bien à quasiment "exploser" au contact, pour délivrer toute leur énergie de façon immédiate.

 

En revanche, la 20 grains .17 HMR a un autre dessin, destiné lui, a avoir cet effet d'expansion contrôlée et ce projectile a un SD de 0.97 ce qui est extrêmement bas.

 

La FMJ version des 40 grains .22 ne doit pas, quant à elle,  entrer en expansion à l'impact étant FMJ, (entièrement blindée) mais,  doit sans conteste entrer bien plus profondément dans le gibier que toutes les cartouches comparées jusqu'ici. Son SD est de .114 ce qui est nettement mieux que les 20 grains 17.HMR, mais n'en demeure pas moins peu impressionnant.

 

Si on considère par comparaison une .243 de 90 grains dans la gamme des projectiles les plus légers pour la chasse normalement choisis, on arrive tout de même à un SD de .217,  dont acte.

 

Bien, finalement, même si ceci est peu important dans ce qui nous préoccupe, nous avons déterminé que le

.22WMR a un avantage par rapport au .17 HMR en termes de densité de section.

 

 

 

SECTION FRONTALE 

 

La section frontale d'un projectile est également importante, car en relation directe avec l'importance de la cavitétemporaire creusée par un projectile à l'impact, et en l'occurrence, comme pour la densité de section, la .22 est avantagée sur la .17 en raison de sa section plus grande.

 

 

PRECISION 

 

Etant donné que nous parlons d'une cartouche créée pour la chasse, ce facteur ne serait usuellement pas vraiment pris en considération, si nous ne le considérerions pas de notre avis, comme important. En effet, même si certains se contentent de "toucher" leur gibier dans une zone approximative, il est du devoir d'un bon chasseur de ne pas prendre le risque de faire souffrir sa proie en la blessant inutilement. Donc, nous en parlerons ici et, de plus, étant donné la capacité des ces calibres à "grouper", il serait dommage de se passer de ces informations. 

 

Généralement, deux calibres comparables chargés avec le même soin et tirés dans des armes de qualités égales, vont délivrer la même précision d'impact. La cartouche en elle-même a généralement (si elle est de qualité) peu d'impact et d'influence sur la précision d'un bon canon. 

 

Mais voilà, une cartouche àpercussion annulaire, ne se recharge pas et,  si d'aventure il était nécessaire de chercher à en augmenter la précision, ce n'est pas possible et là,  nous dépendons donc de la qualité du canon en premier lieu. 

 

De ce fait, la fabrication en elle même par la manufacture en devient un des points les plus critiques et n'en demande que plus de soins.  

Si nous mentionnons ce fait, c'est qu'au cours de nos tests, nous avons pu observer la très grande et exceptionnelle qualité de fabrication de la .17HMR. 

Du coup, même non rechargée nous avons le trio idéal, un bon projectile. Une bonne cartouche et un bon canon.

Je n'ai pas connaissance d'une cartouche annulaire plus précise que la .17HMR

Si nous ne considérons que la partie "chasse" de cet article, tous les tireurs s'accordent à dire que les 17 grains V-Max d'Hornady procurent dans n'importe quel canon un groupement consistant d'une voire,  moins d'une Moa, à 100/125 yards, ce que nous étudierons dans la partie "Tir à la cible & Terrain" plus loin,  dans cet article.

 

 

En ce qui concerne le .22WMR utilisépourtant dans mon excellent Mossberg à verrou et,  à canon "match", destiné également à la destruction des nuisibles,  je n'ai pas connaissance d'une précision supérieure à 1.5moa à 100/125 yards. 

 

Je pense que cette différence de précision observée entre ces deux calibres n'est pas due aux armes utilisées car actuellement, les deux calibres sont utilisés dans les mêmes modèles d'armes, manufacturées en apparence avec le même soin.

 

Je ne peux qu'attribuer la magnifique précision de la .17HMR à l'exceptionnel soin mis à la  fabriquer à moins que je ne me trompe et que le fabricant nait plus encore soigné la qualité du canon pour le .17HMR même dans un modèle tirant les deux munitions ?     Peu importe finalement et en l'absence de réponse fiable, retenons simplement que la .17HMR est redoutablement précise. 

Repost 0
Published by marksman.over-blog.fr - dans Tir de précision .22
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog du tireur de précision
  • Le blog du tireur de précision
  • : Espace dédié aux amateurs de tir de précision et récréatif ainsi qu'au TLD.
  • Contact

Les news

Intéressé de voir traiter l'un ou l'autre sujet dans l'intêret de ce blog ou d'une catégorie en particuliers, n'hésitez pas à me l'envoyer par mail.

Dans la mesure du possible, j'essaierai de vous donner satisfaction.

Bien cordialement

Recherche