Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 décembre 2020 4 03 /12 /décembre /2020 18:11

 

 

 

 

 

 

 

 

Chers lecteurs,

 

L’article précédent était consacré au calibre 6,5 Grendel (calibre .264), et alors que certains d’entre vous m’ont écrit pour me remercier pour cette parution, d’autres m’ont également demandé s’il était possible de sortir un complément relatif à la comparaison de cette 6,5 avec d’autres cartouches concurrentes telles que la .308 Winchester, et/ou avec la .223 Remington, ou encore avec la 6.5 Creedmoor. Bel exercice, s’il en est ! J’ai néanmoins tenté de relever ce défi et voici le résultat via ce petit article.

J’attire votre attention sur le fait qu’il n’y aura pas de publication en janvier 2021 et vous souhaite, d’ores et déjà, de très bonnes fêtes de fin d’année malgré la morosité ambiante et l’année catastrophique que nous venons de vivre. Puisse l’année nouvelle nous permettre de revivre quasi normalement et de permettre également la réouverture de nos stands pour que nous puissions enfin reprendre nos entraînements !

 

 

 

 

 

Bonne lecture et mes meilleurs vœux à tous.

 

 

 

Nous avions vu qu’Alexander avait choisi le boîtier du 6 mm PPC comme modèle pour la conception de sa cartouche, mais rétréci afin d’accueillir des balles standards de 0,264 pouce de diamètre. Il avait été bien inspiré puisqu’il s'est finalement avéré être bien adapté à ses besoins. En effet, la plupart des dimensions du boîtier 6,5 mm Grendel restent similaires à celles du boîtier parent 6 mm PPC et la forme de base de la PPC a été conservée. La longueur totale de la cartouche est de 2,255 pouces et le diamètre de la balle est toujours de 0,264 pouce (6,5 mm). Selon son cahier des charges, la nouvelle cartouche devait fonctionner en toute sécurité avec un faible recul avec une action de type AR15 et être alimentée via un magasin destiné habituellement aux petites cartouches tout en faisant en sorte que la balle offre de la haute précision et spécifiquement avec des armes de type AR. Un autre impératif était qu’elle devait surpasser les performances de la cartouche native de 5,56 mm OTAN / .223 Remington.

Contraints par la dimension des chargeurs, les concepteurs de la Grendel ont décidé d'utiliser un boîtier plus court et de plus grand diamètre pour un obtenir un volume de poudre plus élevé tout en laissant de la place pour des balles longues, profilées et donc, à coefficient balistique élevé (BC). Selon le matériau de leur étui et de la balle, les cartouches 6.5 Grendel pèsent de 14,7 à 17,8 grammes (227 à 275 gr) devant nécessairement rester légères pour être utilisées au combat. Alexander avait suggéré une solution standard sous la forme de la Lapua HPBT Scenar 123 grains. Ce n’était pas un choix opéré au hasard puisque tirée avec un canon de 20 pouces, la balle poussait à 2600 fps avec un BC de .527, en conséquence de quoi, il n’était pas nécessaire de démarrer très vite pour être efficace au final. En effet et au surplus, avec une Scenar, une arme équipée d’une canon de 20 pouces génère suffisamment de vitesse pour rester supersonique à 1 200 mètres !

Notons également le diamètre du col de l’étui de la Grendel est le même que celui des .220 PPC russes en 7,62 × 39 mm et 6,5 mm. Ce diamètre est plus grand que celui de la 5,56 × 45 mm OTAN, ce qui nécessite l'utilisation d'une action AR-15 non standard. L'augmentation du diamètre du boîtier entraîne de facto une petite réduction de la capacité des magasins de taille standard M16 / AR-15. Un chargeur Grendel avec les mêmes dimensions qu'un chargeur STANAG de 30 coups contiendra 26 cartouches de munitions Grendel de 6,5 mm. Ses partisans affirment que finalement, la Grendel est une sorte de «  terrain d'entente » entre la 5,56 × 45 mm OTAN de et la 7,62 × 51 mm OTAN puisqu’elle conserve une plus grande énergie terminale à des distances plus étendues que l'une ou l'autre de ces cartouches en raison de son coefficient balistique plus élevé.

Une analyse rapide montre que le calibre 6.5 Grendel est effectivement un candidat légitime pour remplacer toute la famille de fusils M4 / M16A2, y compris les fusils SDM-R et SAM-R, la famille de fusils de tireurs d'élites désignés pour une escouade améliorée, et ceux de tireur d'élite désignés par le tireur d'élite M110.

On notera que, libéré des contraintes imposées avec cette plate-forme, une conception de cartouche de 6,5 mm plus polyvalente et efficace restait pourtant possible. Malheureusement, cette nouvelle cartouche n’était pas prévue à l’origine pour les fusils de match des tireurs sur cibles mais plutôt pour des armes militaires à plate-forme AR15, ce qui était forcément d'une utilité limitée pour les chasseurs et les tireurs de précision. C'est pourquoi une autre approche a été adoptée par A-Square et Remington qui a abouti sur le  6,5 mm-08 A-Square et  qui a été commercialisé sous le nom de .260 Remington. Puisque dès le départ, cette cartouche a été conçue en gardant à l'esprit qu’elle devrait être chambrée dans des fusils civils à action courte normale (longueur .308).

Néanmoins, pour la chasse, la 6.5 mm Grendel peut s’adresser à des animaux de la taille d'un cerf et ce, jusqu'à des distances de tir d’environ 300-400 mètres et donc, au-delà de la portée effective de toute munition de chasse en .223 Remington. Mais l'efficacité à la chasse a été rapidement éclipsée par la précision surprenante de la Grendel sur cible. En effet, d'excellents groupes peuvent être réalisés sous le MOA (à 100 mètres) et cela n’a évidemment pas échappé aux tireurs de précision de l’époque.

 

Comparaison des dimensions de la Grendel avec ses calibres concurrents

 

 

 

 

 

Ici, la Grendel et deux de ses calibres concurrents directs

 

 

 

 

 

Comparaison de la 6.5 Grendel avec la .308 Winchester

 

Comme le .30-06, le .308 Winchester et le 7.62x51mm NATO ont tiré une balle de .308 pouces.  Le 7,62x51 mm et le .308 Winchester ont tous deux atteint cette performance avec un étui beaucoup plus court (51 mm contre 63 mm) en raison des progrès de la technologie des poudres intervenus après le développement du .30-06. Bien que le .30-06 reste très populaire parmi les chasseurs de gros gibier, le .308 Winchester a également gagné en popularité au cours des décennies suivantes et est maintenant l'une des cartouches de fusil à percussion centrale des plus populaires et les plus couramment utilisées au monde.

 

La 6.5 Grendel à gauche et la .308 Winchester à droite

 

 

 

Alors que la plupart des chasseurs connaissent le .308 Winchester en tant que cartouche de chasse et de tir sportif, la 6.5 Grendel n'est pas aussi connue ni aussi largement utilisée en tir de précision. Cependant, alors que la plate-forme AR continue de gagner en popularité parmi les tireurs sportifs, les choses sont en train de changer, car de plus en plus de tireurs recherchent de bonnes cartouches à utiliser dans un fusil de sport moderne et ceci, notamment pour pratiquer le Mid-Range ou encore le TLD.

Pour ce qui concerne les chasseurs US, ils ont plusieurs choix à leur disposition pour les cartouches AR et parmi celles qui fonctionneront dans un AR-15, la 6.5 Grendel est sans doute l'une des plus utilisées. De même que la .308 Winchester est de loin la cartouche la plus populaire utilisée dans la plus grande plate-forme AR-10. Les deux cartouches ont de solides performances, mais chacune a également des forces et des faiblesses bien distinctes.

La 6.5 mm Grendel a trois grands avantages par rapport à la .308 : un poids plus léger, un recul plus faible et des munitions moins chères.

  • Un poids plus léger, ce qui signifie moins de fatigue au moment de tirer ;
  • Un recul plus faible, ce qui signifie plus d'attention au placement des coups ;
  •  Des munitions moins chères, ce qui signifie plus de pratique et un meilleur placement des coups.

Pour ce qui concerne le recul, le recul libre généré par une Grendel lançant une balle de 123 grains à 2350 fps à partir d'un fusil de sept livres n'est que de sept livres et demi. Comparez cela aux 17 pieds-livres produits par une .308 Winchester crachant une balle de 150 grains à 2800 fps et vous commencerez à réaliser le merveilleux avantage de la Grendel pour les tireurs qui ne peuvent pas tolérer un recul important.

Dans le même temps, même s'il utilise des balles plus légères, le calibre 6.5 Grendel a également un léger avantage sur le .308 en termes de densité de section de balle.

Voici la comparaison des drops tirée de Gundata.org pour une 123gr Hornady AMAX/SST et une 168gr Sierra Match King (SMK)

 

 

Le drop supérieur est celui de la .308 et celui du bas, la 6.5 Grendel

 

La différence n’est pas énorme.  La Grendel tombe d’environ 10 pouces de plus à 800 mètres. La .308 dérive d’environ 2 pouces de plus dans un vent de travers de 10 mph. À 800 mètres, la vitesse est identique, même si la balle de la .308 démarre 100 ips plus rapidement. C'est parce que la balle de 6.5 Grendel est plus aérodynamique. Donc, sauf si le tir à très longue distance est votre objectif, il n'y aura pas beaucoup de différence entre les deux cartouches, sauf en recul. En effet, la 308 a le double du recul de la 6,5 Grendel !

La densité sectionnelle (SD) est une mesure du rapport du diamètre d'un projectile à sa masse. Toutes choses égales par ailleurs, un projectile plus lourd d'un calibre donné sera plus long et aura donc une densité de section plus élevée et pénétrera par conséquent plus profondément que les projectiles de masse et de densité de section plus faibles. A titre d'exemple, les balles de .264 " en 123 grains et des 129 grains ont respectivement des densités de section de .268 et .281. Ceci se compare favorablement aux balles de .308 en 150 grains, 165 grains et 180 grains qui ont respectivement des densités de section de .226, .248 et .271. Mais, le .308 Winchester utilise des balles de plus grand diamètre. Par conséquent, il a environ 36% de plus de surface frontale qu’avec une 6,5 Grendel (0,0745 contre 0,0547 pouces carrés). La 6.5 Grendel est aussi plus aérodynamique et voyage donc beaucoup plus vite que la .308 à 1000 mètres et ce, bien que son projectile démarre beaucoup plus lentement qu'une balle de .308 en sortie de bouche.

Pour ce qui concerne la chasse par exemple, une balle plus grosse fera un plus grand trou, causera plus de dommages aux tissus et entraînera plus de pertes de sang au gibier. Le .308 Winchester peut utiliser des balles beaucoup plus lourdes, ce qui l’aide à transporter plus d'énergie en aval. Combinés au plus grand diamètre et à la surface frontale des balles utilisées par la cartouche, les chasseurs ont un tout petit peu plus de marge d'erreur dans le placement du tir par rapport à une 6.5 Grendel, mais frappent plus fort. Ces caractéristiques sont bien évidemment utiles lors de la chasse au gros gibier.

Mais ne vous y trompez pas, la 6.5 Grendel reste une bonne cartouche de chasse avec des performances terminales exceptionnelles sur de nombreuses espèces de gros gibier. C'est juste que la .308 Winchester est meilleure dans ce rôle. Les deux cartouches font absolument le travail si vous faites votre part de travail également, et il n'y a pas de différence gigantesque entre elles au niveau balistique, du moins, à une distance égale ou inférieure à 300 mètres. En fin de compte, la 6.5 Grendel est plus que suffisamment puissante pour chasser les « varmints » ainsi que le gibier de taille moyenne comme le cerf, à courte et à moyenne distance.

En conclusion, on retiendra que la .308 Winchester tire des balles de plus gros diamètre et plus lourdes à une vitesse plus rapide que la 6.5 Grendel. Pour cette raison, la .308 Win. a une trajectoire plus plate et une énergie cinétique nettement plus conservée que la 6.5 Grendel dans tous les champs de chasse classiques à distance moyenne. Cependant, la 6.5 mm Grendel occasionne beaucoup moins de recul. Les chasseurs « très actifs » apprécient davantage le poids plus léger d’une 6.5 Grendel, en particulier lorsque les chasses ne permettraient qu'un poids limité pour les déplacements tels que ceux liés à la chasse en montagne. C'est aussi un plus de transporter des fusils qui pèsent moins et des munitions si vous êtes sur une longue chasse. Pour l’emport, la munition 6.5 Grendel pèse moins lourd et nécessite aussi moins d'espace que les munitions de .308 Winchester, ce qui est également un avantage déterminant sur le terrain. Mais lors de la comparaison de ces deux cartouches, il est important de se rappeler que la 6.5 Grendel a été conçue pour offrir de meilleures performances sur un AR-15 en .223 Remington, ni plus ni moins.

 

 

Comparaison de la 6.5 Grendel avec la .223 Remington

 

Réalisant que beaucoup de gens aimaient l'AR-15, mais que la cartouche .223 Remington n'était pas le meilleur choix pour chasser le gros gibier, les concepteurs se sont mis à développer un certain nombre de cartouches de plus gros calibre qui étaient plus puissantes que la .223 Remington, mais qui fonctionneraient toujours bien dans les fusils AR-15 tant appréciés des américains. Raison pour laquelle, la 6.5 Grendel est devenue une alternative légitime à la 5.56mm. En effet, parfois mal orthographiée, la 6.5 Grendal ou la 6.5 Grendel est nettement plus puissante que la .223 Remington ainsi que la cartouche 5,56 mm OTAN puisqu’à 600 mètres, la 6.5 Grendel transporte encore plus du double de la puissance d’une .223 Rem. Il ne faut pas oublier non plus qu’à l’origine, la Grendel a été conçue pour tenir un nouveau rôle sur les champs de bataille pour les soldats qui sont désignés comme étant « tireur d'élite ». Et oui,, la Grendel est également plus précise que la .223 Remington lorsqu'elle est tirée sur des cibles situées à 500 mètres et au-delà !

 

A gauche, la .223 Rem, et la 6.5 Grendel à droite

 

 

 

 

Comparaisons des caractéristiques :

 

6.5 Grendel

Marque: Hornady V-MAX

•          Taille de la balle: 2,26 pouces

•          Diamètre de la balle: 0,264 pouces

•          Longueur du boîtier: 1,52 pouces

•          Poids de la balle: 95 gr

•          Énergie (par 200 mètres): 1612 pi-lb

•          Vitesse (par 200 mètres): 2764 fps

•          Énergie en sortie de la bouche: 2297 pi-lb

•          Vitesse initiale: 3300 fps

 

.223 Remington

Marque: Sierra MatchKing

•          Taille de la balle: 2,26 pouces

•          Diamètre de la balle: 0,224 pouces

•          Longueur du boîtier: 1,76 pouces

•          Poids de la balle: 77 gr

•          Énergie (par 200 mètres): 869 pi-lb

•          Vitesse (par 200 mètres): 2,255 fps

•          Énergie en sortie de la bouche: 1265 pi-lb

•          Vitesse initiale: 2720 fps

 

La cartouche de 6.5 Grendel est très polyvalente puisqu’elle fonctionne extrêmement bien pour les applications de tir à longue distance, tactique, la chasse à la « varmintée » et la chasse au plus gros gibier. Alors que la 5,56 mm (ou .223 Remington) avec son standard AR15 a été conçue pour la chasse aux coyotes (aux USA) ou pour d’autres petits prédateurs, pour tout gibier plus grand, il lui manque malheureusement de puissance et sa précision souffre également sur plus longue distance. Même avec des balles de chasse lourdes, elle n'est pas un excellent choix pour tirer sur des sangliers pesant jusqu'à 300 livres.

Une différence significative entre la 6.5  Grendel  et la .223 Remington est aussi que la 6.5 Grendel tire plus facilement dans le vent car ses balles ont un coefficient balistique (BC) plus élevé. Le BC des .223 Rem étant d'environ 0,400, tandis que celui des 6,5 Grendel est de l'ordre de 0,510.

Mais incontestablement, la .223 Remington fait « un travail » de manière assez fiable à 100 mètres car elle avait été conçue à l’origine pour le combat rapproché et qu’elle a aussi un faible recul. La 6.5 Grendel, quant à elle, arbore un étui plus court et plus grand pour un volume de poudre plus élevé tout en laissant de la place pour des balles longues, profilées et à coefficient balistique (BC) plus élevé, mais en gros, les deux munitions ont à peu près la même performance au-delà de 600 mètres. On rapellera toutefois que la Grendel a plus de deux fois d'énergie, même à une distance de 600 à 700 yds, tandis que la .223 commence à baisser considérablement et plus rapidement à partir de 600 yds. Ajoutons à cela que la 6.5 Grendel vole sur une trajectoire plus plate que la .223 Remington et offre des munitions plus longues avec un diamètre plus gros (densité de section), mais aussi et surtout, elle offre plus de puissance et une meilleure pénétration que son aînée.

En calibre 6.5 Grendel, on trouve des munitions chargées en usine avec des balles allant de 90 à 130 grains, tandis qu’en .223 Remington on a des poids de balle allant de 36 à 77 gr. Mais le gros avantage de la .223 Rem, c'est qu'elle est beaucoup moins chère que la 6.5 Grendel.

 

Avantages et inconvénients de la 6.5 Grendel

 

AVANTAGES

•          Plus de puissance de feu

•          Plus d'énergie et plus d'autonomie

•          Coefficient balistique plus élevé

•          Meilleure résistance au vent

•          Meilleure pénétration

 

LES INCONVÉNIENTS

•          Coûteuse

 

Avantages et inconvénients de la .223 Remington

 

AVANTAGES

•          Bonne précision

•          Bonne performance dans les combats rapprochés (militaire)

•          Idéal pour la chasse au petit gibier

•          Prix plus abordable

 

LES INCONVÉNIENTS

•          Faible coefficient balistique

 

En conclusion, dans la comparaison directe entre la  6.5 Grendel et la .223 Remington, le gagnant est la 6.5 Grendel car, bien qu'elle soit plus chère, elle possède une meilleure résistance au vent, un coefficient balistique plus élevé, et est idéale pour les tirs à plus longues distances avec de meilleures options de rechargement que la .223 Remington. La 6,5 Grendel dispose d'un large choix de poids de balle avec plus d'énergie terminale que les 7,62 et 5,56 mm, et est meilleure lorsqu'il s'agit déjà de tirer à plus de 300 mètres, mais si vous ne tirez qu'à 100 mètres, la .223 fera bien le travail. (Voyez aussi, ci-après dans l’article, les drops comparatifs avec les autres calibres).

 

 

Comparaison de la 6.5 Grendel avec la 6.5 Creedmorr

 

Il est important de se rappeler que la 6.5 Grendel a été conçue pour augmenter les performances des fusils AR-15 et que d’'autre part, la 6.5 Creedmoor est basée sur la .308 Winchester pour le tir sur cible à très longue distance. À bien des égards, les 6.5 Grendel et Creedmoor dépassent la .308 Winchester, mais comme déjà dit, les deux cartouches ont été créées avec des objectifs très différents, et bien qu'il existe un croisement de performances, elles ne sont quand même pas interchangeables. Les concepteurs des deux cartouches ont réussi à atteindre leurs objectifs, mais cela signifie également qu'il y a un grand écart de performances entre le 6.5 Grendel et le 6.5 Creedmoor, tout comme il y en a un avec le .223 Remington et le .308 Winchester. Et il ne fait aucun doute qu'une partie du regain récent de popularité du 6,5 mm Grendel est due à la montée en puissance du 6,5 mm Creedmoor.

La 6.5 Creedmoor utilise des balles dans la gamme de grains 95-160 et les 120, 129, 140 et 143 grains sont les projectiles les plus courants pour ce calibre. La 6.5 Grendel, en revanche, utilise des balles plus légères et d’environ 130 grains. Les 120 et 123gr sont les projectiles les plus courants pour cette cartouche.

 

La 6.5 Creedmoor (à gauche) et la 6.5 Grendel (à droite).

 

 

Comme vous pouvez le deviner en regardant les cartouches elles-mêmes, il y aura aussi une assez grande différence dans leur balistique. De nombreux tireurs poussent la 6,5 Grendel au-delà de la barre des 1000 yds, mais ce n'est pas exactement la gamme de distance où elle excelle. En gros, la 6.5 Grendel est très bonne jusqu’à 800 mètres puisqu’elle travaille en fonction de sa plus petite capacité de poudre et de sa sélection de balles plus légères par rapport à la 6.5 Creedmoor, et donc la performance de la Grendel reste inférieure à la moyenne par rapport à la Creedmoor.

Une différence notoire au niveau des fusils est que la 6.5 Creedmoor se retrouve principalement dans les fusils à verrou, et bien qu'il existe maintenant de nombreuses options AR-10 sur le marché, l'AR-10 n'est certainement pas l’équivalent de l'AR-15, même s'il partage le même système, mais la plupart du temps, l'AR-10 est plus lourd et plus long que l'AR-15. Cela dit, les deux tiennent une place dans le monde du tir moderne.

On ajoutera qu’il est important de savoir que les cartouches 6.5 Creedmoor et les munitions 6.5 Grendel ne sont pas interchangeables ! En effet, même si le diamètre de la balle est identique, la taille et la forme du boîtier sont différentes. Avec sa longueur plus longue et son boîtier plus grand, la Creedmoor peut générer des vitesses initiales plus élevées et lancer des balles plus longues et plus lourdes. Le seul inconvénient est que cela génère plus de recul. La Creedmoor utilise des balles de gros calibre. Cela rend la cartouche idéale pour un gros gibier de la taille d'un cerf. Bien que les deux balles aient une gamme similaire de poids de balle, la balle de 6,5 mm Creedmoor est toujours plus aérodynamique.

 

Performances balistiques

Cela devrait maintenant vous paraître évident qu’elles sont différentes à presque tous les égards. La 6.5 Creedmoor est 300 fps plus rapide que la Grendel. La cartouche de 6.5 Grendel convertit l'AR en une arme à feu de chasse, ce qui lui permet de tirer des balles modernes à des distances courtes à moyennes. Alors qu’au contraire, la 6.5 Creedmoor est basée sur la .308 Winchester et a été conçue pour être tirée dans un grand châssis (AR-10 / .30). Cela la rend 300fps plus rapide dans tous les domaines par rapport à son homologue 6.5 Grendel. À des distances de 300 mètres ou plus, la 6.5 Creedmoor dépasse légèrement la 6.5 Grendel en termes de performances et de précision. La vitesse plus élevée minimise également la durée pendant laquelle le vent peut modifier le point d'impact. À 500 mètres, avec un vent de 10 mph, la 6,5 Creedmoor dévie de 21,5 pouces et la Grendel de 25,4 pouces. Dans les deux cas, ça reste une performance impressionnante dûe notamment à leur excellent coefficient balistique. Quant à la trajectoire réelle, avec un zérotage à 100 yds, la balle lancée par un fusil au calibre Creedmoor tombe de 12,4 pouces sous le réticule de la lunette à 300 yds. La Grendel, quant à elle, tombe de 16,3 pouces.

 

Comparaison balistique des 6,5 mm – Tableau des distances-vitesses-énergies et drops

 

Données balistiques tirées de shooterscalculator en utilisant une Hornady SST 129 grains avec un coefficient balistique de 0,530. Les données sont basées sur deux fusils utilisant un canon de 20 pouces pour garantir des performances comparables.

 

 

 

La Creedmoor remporte le match du tir à longue portée avec brio. Et puisque les deux cartouches utilisent la même balle, il s'agira nécessairement de mettre plus de poudre derrière l'une pour pouvoir la faire fonctionner plus que l'autre. Néanmoins, si la Creedmoor utilise environ 50% plus de poudre que la Grendel, elle n'offre pas 50% de performances en plus. La Grendel peut encore « gérer » le 1000 mètres, voire un peu plus, mais elle perd rapidement la probabilité de toucher avec précision et ne parvient pas à rivaliser avec la Creedmoor lorsqu’elle vole au-delà des 800 mètres. Dans les faits, la 6.5 Creedmoor, quant à elle, tire encore facilement à environ 1 200 mètres, tandis que la Grendel se situera plutôt entre les 500 et les 800 mètres. En sortie de bouche, la Creedmoor fournit 19% de vitesse et 42% d'énergie en plus. À 1000 mètres, la Creedmoor fournit 16% de vitesse et 35% d'énergie en plus, et elle perd également environ 31% de moins à 1000 mètres par rapport à la Grendel. Enfin, s’agissant de sa tenue au vent,  à 1000 mètres avec un vent de travers de 10 mi / h à 90 degrés par rapport au tireur, la Creedmoor dérivera d'environ 83 pouces avec une charge de 129 grains et la Grendel dérivera, quant à elle, de 108 pouces. Cela se traduit par une réduction de 25% de la dérive du vent.

 

En conclusion :

Les deux sont parfaites pour la compétition à longue distance et la performance de leur tir à plat les rend également adaptées à la chasse au gros gibier, où le poids du fusil est souvent un critère important quand il est indéniable que le placement des coups est essentiel pour ne pas perdre l’animal. Mais si le gros gibier à moyenne et longue distance fait partie du plan de chasse alors, les poids des balles 6,5 Grendel plus légères pourraient faire la différence mais hélas, limiter la portée effective. Alors que la 6.5 Grendel a atteint son objectif, à savoir donner aux chasseurs de gros gibier une précision extrême avec une plate-forme AR,  la 6.5 Creedmoor permet de tirer un projectile avec une grande précision sur très longue distance même lorsqu'il est chambré dans une plate-forme à action courte.

Les 6.5 Creedmoor et 6.5 Grendel profitent tous deux d'un coefficient balistique qui favorise la précision des matchs gagnants, à longue distance. C’est aussi la raison pour laquelle ces deux cartouches connaissent un grand succès dans les matchs de tir à longue distance.

Avec la Grendel, vous pouvez vous attendre à avoir de petits groupes stables dans la plage de 0,35 MOA en Mid-Range et restera bonne jusqu’à 800 mètres tandis que la Creedmoor produira des groupes plus serrés à des distances plus longues (environ 0,4 à 0,6 MOA) et jusque 1.200 mètres voire même, davantage. Alors que la 6.5 Grendel cède beaucoup à la 6.5 Creedmoor en termes de balistique, cela est particulièrement vrai sur les longues distances. Ceci dit, la 6.5 Creedmoor a toujours une meilleure balistique aussi à moins de 300 mètres, mais la différence entre elles est beaucoup plus petite à une distance plus courte.

La 6.5 Creedmoor est une cartouche de tir modérément puissante et relativement « plate » qui est également assez résistante à la dérive du vent. Bien qu'elle ait plus de recul que la 6.5 Grendel, le recul de la 6.5 Creedmoor restant quand même nettement plus léger que celui d’une .308 Winchester et donc, la plupart des tireurs et chasseurs peuvent le gérer sans trop de problèmes.

Le rechargement manuel est courant pour les deux cartouches, et les composants de rechargement sont facilement disponibles. De plus, la Creedmoor et la Grendel utilisent les mêmes balles de diamètre .264 que d'autres cartouches telles que la .264 Winchester Magnum, le Mauser suédois de 6,5x55 mm et la .260 Remington. La cartouche Creedmoor a une pression moyenne maximale de 620 000 psi tandis que la Grendel a une pression moyenne de 52 000 psi.

Les deux cartouches fonctionnent bien dans des canons de 20 et 22 pouces, mais les canons qui tirent la 6.5 Creedmoor ont une durée de vie plus courte (selon le poids de la poudre et du grain employés) qui se situe entre 2500 et 3000 coups, … au-delà, on risque de perdre trop de précision. Quand on sait qu’il est très facile de tirer 2000 balles ou plus en un an environ, cela risque de ne pas trop plaire aux tireurs sportifs sur cible. Gardez à l'esprit que pour la Creedmoor, ce temps arrive jusqu'à 66% plus vite que pour la Grendel. Puisque la Grendel a une durée de vie canon d’environ 5000 coups. Cependant, un chasseur de cerfs, quant à lui, trouvera sans doute la cartouche Creedmoor très utile.

Il est vraiment difficile de choisir un gagnant pour la précision entre la 6.5 Grendel et la 6.5 Creedmoor. D'une part, la 6.5 Creedmoor a plutôt été conçue pour le tir de compétition TLD et peut tirer des balles très longues et aérodynamiques. D'un autre côté, la 6.5 Grendel a également été largement utilisée par des tireurs de compétition et a également un avantage du point de vue du recul. En fin de compte, les deux cartouches sont des options viables pour le tireur passionné qui a besoin d'un avantage compétitif en matière de tir à la cible ou d’ailleurs de chasse au gros gibier. Une façon de voir les choses est de se dire que la Creedmoor est la grande sœur de la Grendel et qu’elle est capable d'efficacité sur de plus longues distances tandis que la Grendel peut fournir des performances similaires mais à une distance plus courte.

 

 

 

Conclusion générale

 

 

 

On peut en quelque sorte dire que la 6,5 mm Grendel atteint un point balistique idéal avec un vol de balle optimal et d’ailleurs bien mieux que les balles trapues utilisées par d'autres cartouches tout en fournissant deux fois plus d'énergie à la cible et en limitant considérablement la dérive du vent.

 

Mais en regardant leur vitesse initiale, on remarque que la Grendel est un peu plus lente que la .308 ou la 6,5 Creedmoor lorsqu'elle est tirée à une distance de cent mètres. Cependant, la vitesse de la Grendel commence à se « rattraper » à 200 ou 300 mètres. Puis, à 400 et 500 mètres, la Grendel dépasse les .308 en vitesse. Ce résultat va se maintenir avec l’énergie de distance supplémentaire. Et en plus, la cartouche de 6,5 ​​Grendel bat la .308 en ce qui concerne l'accessibilité, le poids, l'équilibre, le coefficient balistique, sa meilleure résistance au vent et ce, avec un recul plus faible. Pour ce qui concerne sa comparaison avec ses autres concurrentes, je vous propose une analyse de balistique comparative, à travers deux graphs (drops et énergie-recul) qui vous permettront de vous forger une idée sur ces différents calibres :

 

 

Voici le graph des drops tirés sur shooterscalculator pour chaque calibre avec des cartouches de :

 

6.5 Creedmoor bthp american gunner 140gr

 

.308 Win A-max-black 168 gr

 

 6.5 Grendel eld-match-black 123gr

 

.223 Remington bthp match 75gr

 

Ici, le drop comparatif de la Grendel avec des cartouches concurrentes

 

 

La 6.5 Creedmoor donne « le coup de grâce » à ses concurrentes en se situant au-dessus (courbe verte) des autres drops au-delà des 500 yds, avec un coefficient balistique plus élevé que celui de la 7,62 mm OTAN et une vitesse comparable à celle du 5,56 mm, la .264 surpasse facilement à la fois la vitesse et la rétention d'énergie, la planéité de la trajectoire et la résistance au vent. Cependant, hormis pour la .308 Win (bleue), sa charge propulsive considérable produit un recul beaucoup plus élevé que les autres calibres intermédiaires. Dans ce graph, et contrairement à un autre exemple pris dans l’article, la 6.5 Grendel (orange) suit pratiquement la même courbe que la .223 Rem (mauve) jusque 600 yds. Les différences se font nettement ressentir au-delà des 750 yds où la 6.5 Creedmorr et la .308 Win (dans une moindre mesure !) vont poursuivre leurs trajectoires avec plus de précision et d’énergie, et ce sera singulièrement le cas pour la 6.5 mm Creedmorr jusqu’à 1.200 mètres, voire davantage !

 

Vous trouverez également, ci-dessous, un tableau comparant les énergies de recul de différentes balles de la même plate-forme de tir hypothétique de 3,175 kg (7 lb).

 

 

 

En conclusion, et comme je le fais dans pratiquement dans toute mes études de calibres sur le blog, je vous conseillerai de d’abord prendre connaissances des caractéristiques intrinsèques de chacune de ces cartouches (que vous trouverez dans ma table des matières) et des armes qui les tirent, et d’établir également votre analyse multicritères en fonction de vos desiderata, besoins spécifiques et du domaine d’utilisation dans lequel vous compter tirer cette cartouche avant de porter votre choix. Exemple, si vous êtes chasseur et que vous voulez chasser des animaux plus gros comme des cerfs ou des chèvres de montagne, la 6.5 Grendel est faite pour vous. À 300 mètres, elle aura plus du double de l'énergie cinétique d'une cartouche .30-30, et presque 4 fois l'énergie d'une charge de chasse d’une .223 Remington envul 75 grains. D’autre part, un fusil « Grendel » de chasse est léger et pratique ce qui est un avantage considérable puisqu’il peut être porté toute la journée et tiré debout ou à partir d'une position appuyée à la hâte. Si vous êtes un tireur sur cibles et que vous comptez vous équiper pour pratiquer le TLD à plus de 800 mètres alors, la 6.5 Creedmoor est faite pour vous. Si maintenant, vous êtes un tireur sportif ou récréatif qui souhaite s’essayer au Mid-Range, la .308 Winchester voire même, la 5.56 Rem resteront des valeurs sûres et pas trop chères pour vous lancer.

 

 

 

Voici une série de liens et de vidéos relatifs au sujet développé dans cet article

 

 

 

 

 

https://www.65grendel.com/forum/forum.php?s=319ad2b489e8d523ae3449f1e2dcf1db

 

https://www.rifleshootermag.com/editorial/6-5-grendel-evolution/84008

 

http://shootersnotes.com/grendelmania/bullet-design-considerations-key-dimensions-etc/

 

https://www.shootingillustrated.com/articles/2016/9/6/65-grendel-and-65-creedmoor-cartridges/

 

https://www.mcarbo.com/6-5-creedmoor-ballistics-chart.aspx

 

https://thegunzone.com/6-5-grendel-vs-6-5-creedmoor/

 

https://68ics.wordpress.com/2013/11/10/6-5-grendel-ballistics-123-grain-lapua/

 

https://www.jprifles.com/document_pdfs/GANG%20of%2065%20GRENDELS%20_129.pdf

 

https://huntingheart.com/6-5-grendel-hunting/

 

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=o6DwVFVc3LY

https://www.youtube.com/watch?v=q1ZaKVYxk4Q

https://www.youtube.com/watch?v=66AfOvNLsCY

https://www.youtube.com/watch?v=XJQ4GmQ98WE

https://www.youtube.com/watch?v=ElzHeCetP0o

https://www.youtube.com/watch?v=VzSWlYjY_Sg

https://www.youtube.com/watch?v=fOlLBXq2iVs

https://www.youtube.com/watch?v=x3BpkSmdSLc&list=PLxpu9qX_67rsl22VAixx6GrK5YzmIofoX&index=89

 

 

 

 

 

Pour lire davantage d’articles, consultez ma table des matières

En cliquant ici

 

 

 

 

Bonnes fêtes à tous

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog du tireur de précision
  • : Espace dédié aux amateurs de tir de précision et récréatif ainsi qu'au TLD.
  • Contact

Les news

Intéressé de voir traiter l'un ou l'autre sujet dans l'intêret de ce blog ou d'une catégorie en particuliers, n'hésitez pas à me l'envoyer par mail.

Dans la mesure du possible, j'essaierai de vous donner satisfaction.

Bien cordialement

Recherche