Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 juillet 2021 5 30 /07 /juillet /2021 16:12

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chers lecteurs,

 

Nous nous retrouvons après une plus longue absence qu’à l’accoutumée mais comme je vous l’ai déjà signalé, il en sera désormais ainsi. Aujourd’hui, et probablement un peu grâce à la suggestion de Didier qui se reconnaîtra, je reviens vers vous avec un article relatif à la 6.5mm PRC (encore une 0,264 ") qui est considérée pour l’instant comme étant la meilleure cartouche à longue portée tant par les tireurs TLD que par les chasseurs.

 

Bonne lecture et bonnes vacances à tous.

 

 

 

 

 

 

 

Quelle est son origine et sa spécificité ?

 

 

 

 

 

 

Comme nous l’avons vu lors de précédents articles, les 6.5 existent depuis la fin du 19 e siècle. La Suède avec son 6,5x55, mais aussi la Norvège, l'Italie, le Japon et l'Autriche, entre autres, ont armé leurs soldats avec ce calibre pendant des décennies, et pendant une brève période avant la seconde guerre mondiale, de nombreux tireurs ont apprécié l'efficacité de ce calibre. Après la guerre, les magnums sont devenus à la mode et, avec l'omniprésent .30-06, ont capté toute l'attention des chasseurs et des tireurs. Puis, sont enfin apparues les cartouches .308, .30-06, 7 mm Remington Magnum et .300 Winchester Magnum.

 

Rapidement le tir sportif a pris de l’essor, les gens se sont intéressés aux matches de précision et ces tireurs qui avaient pour la plupart déjà abandonné les calibres .30 sont passés aux calibres beaucoup plus aérodynamiques tels que les 6 mm et 6,5 mm avec des cartouches conçues pour faire une seule chose : perforer des groupes serrés dans du papier à des distances extrêmes. La précision obtenue lors des compétitions n’a pas échappé à la sagacité des chasseurs car une balle de 6,5 mm avec les bonnes propriétés pourrait s'avérer tout aussi léthale qu'une balle plus lourde de calibre .30 et surtout, tirer plus à plat. Les balles plus petites et plus légères signifiaient également un recul réduit, ce qui se traduisait souvent par de meilleures performances de tir. Les fabricants d'armes à feu et de munitions en ont également pris bonne note.

 

Poussés par le culte du tir à toujours plus longue distance, les tireurs ont découvert qu'il existait d'autres calibres que celui du .30 et en quelques années à peine, les suédois 6,5x55 mm, .260 Remington et .264 Winchester Magnum devaient faire face à de nouveaux concurrents avec l’apparition du 6.5-284 Norma, le 6.5 Creedmoor, le 26 Nosler et 6.5-300 Weatherby. Mais l'idée d’un nouveau concept de très fine précision est réellement née en 2012, lorsque les nouvelles règles de la discipline de tir PRS (Precision Rifle Series) ont été publiées et selon lesquelles la vitesse initiale ne devait pas dépasser 975 m/s. Compte tenu de cette limitation, les objectifs étaient également de créer une cartouche puissante et efficace (y compris pour la chasse à longue distance) ainsi qu’avec la nécessité de l'insérer dans des actions (boîtiers de réception) sous une course de verrou SA (Short Action). À ce stade, la cartouche 6,5 mm Creedmoor avait déjà vraiment commencé à décoller dans la communauté des tireurs. Cependant, malgré tous les points forts du 6.5 Creedmoor, il manquait encore ce « petit quelque chose » qui marquerait davantage la différence dans quelques domaines particulièrement importants pour les tireurs PRS.

 

En effet, pendant les compétitions PRS, les tireurs doivent engager rapidement des cibles dans divers scénarios à une variété de distances jusqu'à plus de 1 000 mètres. La compétition est chronométrée, donc les coups sûrs du premier tour sont déterminants, mais il y a plus de performances à réaliser dans ces compétitions que de réaliser de petits groupes de tirs serrés. La capacité de faire des tirs de suivi rapides et de corriger rapidement les échecs est également extrêmement importante.

Or, les tireurs ne peuvent pas utiliser de balles supérieures au 0,308″ ou encore avec une vitesse supérieure à 3 200 pieds par seconde. Pour ces raisons, le tir à plat, le calibre moyen, la vitesse élevée (jusqu'à un certain point) et les cartouches à faible recul avec une longue durée de vie du canon ont un avantage indiscutable dans ces compétitions.

 

La cartouche 6.5 PRC (Precision Rifle Cartridge) a été développée en 2013 par George Gardner, fondateur et propriétaire de GA Precision et finalement, en collaboration avec Hornady. Il voulait une nouvelle cartouche spécialement conçue pour les tireurs de compétition et les chasseurs à longue distance. En fait, il essayait surtout de fabriquer une cartouche idéale pour les tireurs de compétition « Precision Rifle Series » (PRS).

Dans un premier temps, Gardner avait opté pour la Remington Short Action Ultra Mag, ce qui a conduit à la création du 6.5 SAUM/4S. Mais ce n'était pas exactement ce qu'il recherchait et finalement, la 6.5 PRC d’Hornady finira quant à elle par arriver en 2018 pour ne pas nécessairement reprendre sa place, mais bien pour devenir définitivement le choix le plus populaire. En effet, la RPC fonctionne avec une plus grande variété de poudres et une plus large gamme de carabines et est un peu plus polyvalente que la 6.5 SAUM.

 

Le 6.5 PRC est basé quant à lui, sur l'étui du .300 Ruger Compact Magnum à col et formé pour des balles de 6,5 mm. Cela a donné au 6,5 PRC une augmentation d'environ 28 % de la capacité de poudre par rapport au 6,5 Creedmoor. Cela s’est immédiatement traduit par des vitesses plus rapides de près de 300 pieds par seconde pour des poids égaux de balles. Par conséquent, Hornady a pu se concentrer sur la refonte de la RPC 6.5 en utilisant son étui Ruger Magnum comme le voulait Gardner. Hornady a présenté la nouvelle cartouche améliorée au SHOT Show de 2018 et a reçu une approbation officielle du Sporting Arms and Ammunition Institute (SAAMI) la même année et ce, lors de sa réunion de juin 2018.

 

Tout au début, la 6,5 PRC de Hornady n'avait pas vraiment sa place dans un fusil de production. Les tireurs qui voulaient passer à ce nouveau calibre devaient s'adresser aux fabricants d'armes personnalisées. Maintenant, plusieurs fabricants d'armes tels que Ruger et Christensen Arms ont des modèles chambrés en 6,5 RPC, et d'autres se joignent au défilé chaque jour. Dès lors, la cartouche a presque immédiatement explosé en popularité et Hornady s’est efforcée à rendre sa 6.5 PRC disponible dans tout le commerce américain où d’ailleurs elle se trouve désormais facilement, ce qui n’est pas encore forcément le cas en Europe, mais d'autres fabricants comme Starline et Peterson fabriquent et vendent également de la 6.5mm PRC.

 

 

 

La cartouche

 

 

 

Conçue spécifiquement pour les balles de 140-150 gr et optimisée pour s'adapter aux plates-formes de fusil à action courte à chargement par le haut (la majorité des fusils de chasse), la 6.5 PRC reproduit en mieux les performances de la 6.5 × 284 tout en brûlant moins de poudre. Les concurrents les plus proches du 6.5 PRC sont le 6.5-284 Norma et le 6.5 Remington Magnum.

Construite et « designée » pour la série « Precision Rifle », la 6.5 PRC est basée sur la .300 Ruger Compact Magnum relativement inconnue et coudée pour contenir des balles de 6,5 mm. Elle offre une augmentation de la vitesse de 250 ips par rapport à la 6,5 Creedmoor, poussant les balles ELD-X à 143 grains à un peu plus de 2 950 ips. Alors que le concept initial du Creedmoor était de fonctionner correctement dans un chargeur AR-15, le 6.5 PRC est conçue pour les fusils à verrou à action courte. Le boîtier mesure 2,030", avec une longueur totale de 2,955" et utilise le même diamètre de tête de boîtier de 0,532" que les boîtiers magnum H&H et de leurs dérivés. A titre d’exemple, le 6,5 PRC partage le même diamètre de tête de boîtier que le .375 H&H Magnum, à 0,532".

Hornady s'est fixée comme contenance limite maximale de 60 grains de poudre pour garantir que la cartouche offre une durée de vie décente au canon. Les canons d’un 6.5 PRC sont spécifiés pour avoir un taux de rayures de 1:8", offrant ainsi une stabilisation optimale pour les balles plus longues comme la Hornady ELD Match à 147 grains.

Attention, avec une longueur maximale de SAAMI COAL de 2,955 ‘’, le 6.5 PRC ne s'adaptera donc pas à une action courte « standard ». Hornady a travaillé avec quelques fabricants pour que les fusils soient chambrés en 6,5 RPC et ce, avec les offres initiales de ses munitions d'usine 147 ELD-M et 143 ELD-X. La plupart des chargeurs pour cette cartouche mesurent environ 2,950 "- 3,00" de long. De nombreux fabricants de fusils y apportent des modifications subtiles pour passer d’un magasin « standard » de 2,850" à une boîte plus longue pour savoir accueillir la 6,5mm PRC d’origine.

Actuellement, les fabricants de fusils chambrant le 6,5 mm PRC sont : Christensen Arms, Fierce Firearms, GA Precision, Gunwerks, Hill Country Rifles, Horizon Firearms, McRee Precision, Montana Rifles, PROOF Research, Savage Arms, Sauer, Stuteville Precision, Seekins Precision et Trident Armory .

Hornady propose toujours ses deux charges une ELD Match à 147 grains et une balle de chasse ELD-X à 143 grains. Et tirées à partir d'un canon de 24 pouces, les deux charges fournissent respectivement des MV de 2 910 ips et 2 960 ips.

 

La cartouche et ses caractéristiques intrinsèques

 

 

Tout comme la 6.5 Creedmoor, la 6.5 PRC d’Hornady se présente comme une balle de précision à longue portée qui se montre aussi performante en tir de compétition qu’à la chasse. Sa capacité à pousser des balles au BC incroyablement élevé à 3000 ips dans un boîtier compact tout en offrant des niveaux de recul tolérables est plus qu’attrayante et si on y ajoute le faible coût de ces munitions, cela en fait vraiment un super choix. La boîte de 147gr ELD Match et la 143gr ELD-X Precision Hunter sont toutes deux inférieures à quarante euros la boîte. En revanche, la majorité des munitions chargées commercialement en 6,5 × 284 s'approchent des soixante euros par boîte !

Comme nous l’avons vu précédemment, le grand frère du très réussi 6.5 Creedmoor est basé sur le boîtier .300 Ruger Compact Magnum (RCM). Le boîtier a un angle d'épaule de 30 degrés et doté d’une balle de match Hornady ELD de 147 grains avec un diamètre de .264 "/ 6,5 mm et qui vole à environ 887 m / s.

La cartouche mesure 75,18 mm de long et est comparable aux calibres existants tels que les .260 Remington, .264 Winchester Magnum, 6.5-284 Norma ou 6.5 SAUM (Short Action Ultra Magnum). Elle s'adapte aux carabines à actions courtes / moyennes et est conçue pour des canons avec des taux de rayures de 1-7 "ou 1-8". La durée de vie du canon pour la préservation d’une précision de match absolue est d’environ 2.200 coups. Ceci est comparable à d'autres cartouches à haute vitesse telles que la Norma 6.5-284, par exemple.

 

Ses dimensions (avec 1 pouce = 25,4mm)

 

 

 

Ses caractéristiques résumées :

 

La tête du boîtier est dimensionnée à 0,532 pouce, tout comme le corps du boîtier juste en avant de la tête du boîtier. Le boîtier a une légère conicité jusqu'à ce qu'il atteigne l'épaule à 30 degrés. Hornady a déterminé la longueur de l’étui en commençant par une balle de 140 grains et en l'installant à une profondeur qui maintenait la surface d'appui de la balle au-dessus de la jonction cou/épaule, avec une longueur totale ne dépassant pas 2,96 pouces. La distance entre la base de la cartouche et l'épaule a été repoussée pour le 6.5 PRC. Ceci est invariablement lié à la nécessité de maintenir un bon positionnement des balles longues et à hauts BC dans un chargeur à action courte. De plus, l'angle de l'épaulement est suffisamment raide pour fournir un alignement carré et concentrique sans introduire de problèmes d'alimentation importants.

 

Usage :  Chasse et tir de précision

Chasse : pour le gibier moyen à gros (23-136 kg)

Calibre : 6.5 RPC

La pression moyenne maximale SAAMI est de 65 000 psi

Poids de la balle : 143 grains ou 9,3 g.

Densité sectionnelle / SD : 0,293

Coefficient balistique / BC (G1) : 0,625

Coefficient balistique / BC (G7) : 0,315

Vitesse en sortie de bouche : 902 m/s

Énergie d'impact en sortie de bouche : 3772 Joules

A 300 m – Vitesse : 755 m/s

A 300 m - Énergie d'impact : 2644 Joules

 

Voici la cartouche vue en coupe

 

 

 

 

Ici, la douille et son culot

 

 

 

 

Comparaison de ses dimensions avec les calibres concurrents

 

De G à D: une 7mm Rem-Mag, 30-06, 300 Win-Mag, 338 Win-Mag, une 6.5 PRC

 

Comparatif de la taille des douilles par calibre

 

 

 

Taille comparative avec ses concurrentes directes

 

 

 

Comparaison avec une Creedmoor et une .308 Win.

Ici, de G à D : une 6,5mm PRC, une 6,5mm Creedmoor et une .308 Winchester

 

En un coup d'œil, vous pouvez voir la capacité de boîtier supplémentaire du design PRC. Le boîtier court et large de la 6.5 PRC a plus de capacité que la 6.5mm Creedmoor, et la vitesse initiale résultante du 6.5 PRC s’améliore de 200 à 250 fps par rapport à la Creedmoor. Ceci est vrai dans les charges d'usine, mais encore plus dans les munitions chargées à la main. Une colonne de poudre courte et trapue et un épaulement à 30 degrés permettent également des performances plus cohérentes et une trajectoire plus plate que celles proposées par la 6.5 Creedmoor.

 

Ici, une boîte de Hornady 147 gr ELD MATCH

 

 

 

Ici, une boîte de 6.5 PRC 143gr Precision Hunter ELD-X

 

 

 

Ici, une boîte de Winchester Match 65 PRC en 140 gr Sierra MatchKing HPBT

 

 

 

 

 

Quid de la chasse avec cette cartouche ?

 

Browning-X-Bolt-Pro-6.5-PRC

 

 

Introduite il y a quelques années à peine, la cartouche de fusil de précision 6,5 PRC est la cartouche la plus tendance dans le domaine de la chasse 6,5 mm, du moins aux U.S.A. En effet, en termes d'ingénierie, c'est sans doute la meilleure cartouche de chasse de 6,5 mm jamais conçue. Elle arbore un boîtier assez court et gros qui offre une pléthore de caractéristiques de précision. Alors qu’elle avait été plutôt développée à l’attention des tireurs de précision de compétition, elle a depuis fait son chemin entre les mains des chasseurs. Au début, les gens étaient sceptiques quant à ce qu’une autre cartouche de 6,5 mm pouvait encore apporter, mais finalement, la 6,5 PRC s'avère être maintenant l'une des meilleures du secteur… à tout le moins pour le Long Range Hunting (LRH). A titre de comparaison, sa balistique reflète celle de la .264 Win. Mag. et elle est plus lente que les cartouches de 6,5 mm telles que la 6,5-300 Weatherby et la .26 Nosler.

Une autre caractéristique à noter est que la 6.5 PRC atteint des niveaux de vélocité admirables sans pousser les limites si loin que la précision, la durée de vie du canon et la nature tolérante de la balle n’en souffrent pas. Alors même si le 6.5 Creedmoor est le 6.5 le plus « convivial » pour l’usure des canons, malheureusement, il ne peut pas blesser de manière fiable les gros animaux bien au-delà de 300 à 350 mètres.

On notera à toutes fins utiles que le 6.5 PRC est un magnum court et qu’il est donc situé dans une classe différente de celle du 6,5x55 ou du 6,5 Creedmoor, mais il a de bien meilleures performances que tous les autres magnums du calibre .264. Il a le recul le plus bas de la classe magnum, le moins d'usure canon (même s'il est plus élevé que le 6.5 Suédois ou le Creed), mais frappe assez fort pour faire tomber des cerfs à 750 mètres… ce qui va beaucoup plus loin que la distance de tir du chasseur moyen !

En fait, le 6.5 mm PRC pallie aux déficits de puissance et de poids des balles du Creedmoor et atténue les plus gros défauts des magnums (recul, usure du canon).

On notera que Barnes Bullets vient d'introduire des munitions 6.5 PRC chargées en usine, ajoutant une dimension indispensable à cette cartouche. En effet, dans la gamme, il manquait une balle robuste, chargée en usine et pénétrant en profondeur, conçue pour le gibier lourd. Les munitions d'usine de Hornady, quant à elles, sont chargées de la balle profilée ELD-X à 143 grains et qui est superbe pour le gibier de la taille d'un cerf et qui reste exceptionnelle à longue portée néanmoins, l'absence de balles à expansion contrôlée dans les munitions d'usine ne poseront aucun problème aux re-chargeurs manuels. Espérons que Hornady introduira bientôt une charge d'usine avec une version lourde de sa balle GMX. Jusque-là, les munitions 6.5 PRC de Hornady sont plutôt réservées au gibier de la taille d'un cerf.

Pour être plus complet, on signalera parmi d’autres, les excellentes Barnes 127 grains LRX et Swift 130 grains Scirocco II qui sont deux balles de chasse de poids moyen qui offrent généralement une précision et des performances terminales exceptionnelles. Avec un chargement manuel minutieux, les deux peuvent être poussées à 3 200 ips dans la 6,5 RPC, et les deux offrent des BC suffisamment élevés pour être très utiles sur le gros gibier à des distances que la plupart d'entre-nous n'ont pas à tirer.

 

 

Quid de la balistique de cette cartouche ?

 

 

 

En termes simples, la 6.5 PRC offre actuellement les meilleures performances globales de toutes les cartouches commerciales de la classe .264. En tous les cas et sur le papier, elle semble tout avoir pour elle: optimisée pour les balles à BC élevé, trajectoire plate, recul tolérable et munitions abordables.

Les munitions de l'usine Hornady donneront une trajectoire qui imite presque le .300 Winchester Magnum avec des balles de 180 grains, au moins jusqu' à 400 ou 500 mètres. Cependant, le recul ressenti du 6.5 PRC est bien inférieur à celui du .300 Win Mag.

À 1 000 yards, les formidables projectiles de 140 g de 6,5 mm écrêtent toujours à 1643 ips, avec une chute de 258 pouces. À titre de comparaison, la charge ELD-X de 200 gr de Hornady à partir d’un canon 300 Win Mag de 24 pouces sort à 2850 ips, et à 1000 yards, elle est encore à1456 ips avec une chute de 299,7 pouces.

Avec un « zérotage » à 100 yards, la chute à 1 000 yards ne sera que d'environ 24,5 MOA. Et, les balles arriveront à l’impact en moins de 1,40 seconde et encore avec une vitesse de plus de 1 600 fps. Sachez par ailleurs que la 6.5 mm PRC reste supersonique au-delà de 1 300 mètres !

En comparaison, à 1 000 yards, la Hornady 6.5 PRC se déplace 5% plus vite qu'une .300 Win. Mag. Mais, la statistique la plus étonnante est que la 6.5 PRC le fait avec seulement environ 68% de recul de la .300 Win.

En outre, la 6.5 PRC est à environ 250 pieds par seconde plus rapide que la 6.5 Creedmoor. Avec les coefficients balistiques élevés des balles de chasse modernes, cela augmente considérablement l'énergie en aval. Prenons un exemple parlant :

Prenez des charges 6.5 Creedmoor et 6.5 PRC Match de Hornady, garnies de balles identiques (Extra Low Drag Match), avec des BC identiques (.697 G1). La PRC pousse sa balle d'un canon de 24 pouces à 2 910 ips par rapport aux 2 695 ips de la Creedmoor. C'est une différence de 215 fps, à 1 000 mètres, cela signifie environ 50 pouces de chute en moins et repousse le moment auquel la balle devient subsonique d'environ 250 mètres !  Et les chasseurs en profiteront aussi car certes, si la vitesse est le principal facteur de l'expansion et de la pénétration constantes des balles de chasse modernes, le principal avantage de la 6.5 PRC par rapport au 6.5 Creedmoor est qu'elle a aussi plus d'énergie.

 

Autre exemple de drop comparatif entre une 6.5 PRC et une 6.5 Creedmoor pour une 135 gr.

 

Nous constatons au vu de ce graph que jusqu'à 230 yards, les drops restent pratiquement identiques. Ce qui est normal, vu cette faible distance, mais dès les 300 yds, ces balles vont commencer à suivre une trajectoire différente et singulièrement, la 6.5 Creedmoor va chuter bien plus vite dès les 500 Yards.

 

 

Quels sont différences déterminantes entre le 6.5 PRC et le 6.5 Creedmoor ?

 

- La PRC a plus de capacité de poudre et génère plus de vélocité ;

- En général, cela améliore les performances balistiques par rapport à la Creedmoor ;

- De plus, pour son énergie développée, cela la rend également privilégiée par les chasseurs ;

- La Creedmoor génère moins de recul, ce qui le rend plus apte à placer plusieurs coups en succession courte et bien qu'elle ne se déplace pas aussi vite que la RPC, la cartouche reste une valeur sûre à la chasse.

 

Mais sachez que si vous achetez des munitions d'usine ou que vous achetez des composants de rechargement pour charger des munitions à la main, du 6.5 Creedmoor sera moins cher et plus facilement disponible que du 6.5 PRC.

En termes de rechargement du Creedmoor et du PRC, les deux nécessitent évidemment des amorces et peuvent également utiliser les mêmes projectiles de 6,5. Mais en termes de composants uniques entre les deux cartouches - laiton et poudre - le laiton Creedmoor est beaucoup plus facile à trouver, et il en va de même pour la plus grande variété de poudres qui fonctionnent bien dans le Creedmoor, par rapport à la RPC.

In fine, on peut dire que la 6.5 PRC donne au tireur un peu plus de portée et une trajectoire plus plate tout en offrant un peu plus de sécurité de par son énergie conservée lorsqu'elle est utilisée sur du gros gibier. Mais la 6.5 Creedmoor tient toujours la distance et de manière moins punitive au recul. Vraiment, comme pour toutes les armes à feu, le point décisif ne se résume pas tant à la cartouche qu'au tireur. Ce n'est pas parce qu'une cartouche offre des vitesses plus élevées, conserve plus d'énergie en bas de gamme et est « balistiquement supérieure » à une autre que la cartouche la plus performante est « meilleure » pour ce dont vous avez besoin dans vos activités. Et finalement, le choix se fera toujours en fonction de vos désirs et reposera sur vos besoins et desiderata personnels.

 

 

Sa balistique en quelques chiffres :

 

 

 

Avec la cartouche 6.5 PRC (Precision Rifle Cartridge), Hornady a répondu aux demandes des utilisateurs de la nouvelle famille de fusils Precision Rifle Series et plus précisément pour fournir aux passionnés de TLD une cartouche avec laquelle ils pourraient obtenir la plus grande précision possible à très grandes distances, à 1000 m et même jusqu'à 1.300 mètres, si possible.

Grâce à une augmentation d'environ 14,4 g/eau de la capacité de la douille par rapport à celle de la Creedmoor - Hornady en moyenne de 53,3 g/eau, la PRC devait évidemment gagner en vitesse. La nouvelle 6.5 mm PRC est basée sur la cartouche .300 RCM (Ruger Company Magnum). Cela signifie que son boîtier a un volume de chambre qui permet de contenir 28% de poudre en plus de la 6,5 Creedmoor.

A titre de comparaison avec un poids de balle moyen et à une portée d'environ 900 m, la vitesse de la balle de la cartouche 6.5 mm PRC est d'environ 5% supérieure à celle de la cartouche .300 Winchester Magnum. Mais ce qui est particulièrement frappant, c’est que son recul est nettement inférieur à celui de la cartouche .300 Winchester Magnum. Selon le constructeur, le nouveau 6.5 PRC devrait être environ 65 à 80 m/s plus rapide que le populaire 6.5 Creedmoor.

La cartouche la plus à même de performer en TLD est la 147 grains (9,5 g) ELD Match qui sort de la bouche du canon à une vitesse initiale de 887 m/s qui combine le point d'impact avec le point de visée à une distance de 182 m et qui occasionne une diminution de trajectoire de 97,7 cm par rapport à la ligne de visée à une distance de 457 m. Le temps de vol à une distance de 914 m (1000 yards) est inférieur à 1,4 s à une vitesse de 490 m/s au point d'impact. La balle manufacturée passe seulement à une vitesse subsonique après 1190 m. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle est spécialement dédiée au TLD. Au su de tout cela, on ne peut que constater qu’effectivement, Hornady a voulu surpasser la 6.5 Creedmoor en termes d'aptitude à très longue portée. En plus, celle-ci est non seulement un peu moins chère en termes de prix par balle, mais elle génère également moins de recul. Tous ces éléments réunis font que de toutes les cartouches à longue portée actuelles jusqu'à 1 500 mètres, la 6,5 PRC offre probablement le meilleur équilibre !

Quant aux re-chargeurs manuels, ils obtiendront d'excellents résultats avec des propulseurs à combustion lente comme le H1000, le Reloder 26 et l'IMR 7828. Avec la grande variété de composants de 6,5 mm, il est facile de trouver un chargement manuel 6,5 PRC qui sera de très haut niveau.

 

Comparatif de ses performances balistiques par rapport à ses concurrentes

 

 

 

Ici, les paramètres d’une 147 grains ELD Match de 0 à 1.000 yards

 

 

 

Quelques résultats réalisés au stand

 

Voici un groupe de 7 tirs de Berger EDL 156gr centré en 1.19 pouce à 100 yards

 

 

 

 

Voici un beau groupe de 7 tirs de 147 grains ELD Match centré en 1 pouce à 100 yards

 

 

 

 

Ici, un exemple de 2 coups tirés à 300 yds

 

 

 

 

 

 

Conclusion générale

 

 

Selon certains, cette nouvelle cartouche pourrait être la meilleure cartouche de chasse de 6,5 mm de tous les temps ! Difficile à dire au vu des développements technologiques dans le domaine de la balistique ces 15 dernières années néanmoins, ma prédiction est que tant que les munitions resteront facilement disponibles, effectivement, la 6.5 PRC devrait continuer de plaire aux chasseurs et aux tireurs sur cible pendant encore de longues années parce que dans l'ensemble, elle est d’une très bonne conception et qu’elle offre un équilibre respectable entre vitesse, énergie et de recul bien gérable. En cela, c'est plus qu’une cartouche WSM réduite à 6,5mm. Ceci dit, le 6.5mm PRC s'oriente plus vers les tireurs et les chasseurs à longue portée qui veulent des performances « premium » mais qui ne « brûlent » pas des quantités énormes de munitions.

 

La disponibilité actuelle offre d'excellentes options de munitions manufacturées la rend très attrayante pour ceux qui ne rechargent pas et la carabine au calibre 6.5 PRC est l'une des meilleures options pour ceux qui exigent des performances sans le recul supplémentaire d'un plus gros calibre sans pour autant devoir commander une carabine sur mesure chez leur armurier. Le calibre 6.5 PRC répond donc aux besoins de nombreux utilisateurs potentiels. En outre, vu sa flexibilité, il pourra également s’adapter aux balles plus légères dans les compétitions mid-range pour ceux qui veulent une meilleure balistique ou encore pour satisfaire les chasseurs à longue distance avec des balles plus grosses pour le gibier de la taille d'un cerf.

 

Cela dit, ne vous attendez pas à ce qu'un fusil chambré en 6,5mm RPC puisse vous servir pendant des décennies sans changer quelques nouveaux canons en cours de route. Néanmoins, et si toutefois vous ne tirez seulement que quelques dizaines de cartouches par an pour rester compétent dans vos tirs à longue distance,  alors, ce calibre ne « brûlera » pas des canons au même rythme que les autres 6,5 magnums.

 

 

 

 

Voici une série de liens et de vidéos relatifs au sujet développé dans cet article

 

6.5 PRC Ruger American in Go Wild Camo

 

 

 

 

 

https://www.thefirearmblog.com/blog/2017/10/23/new-caliber-6-5-prc-precision-rifle-cartridge-by-hornady/

https://www.hornady.com/ammunition/rifle/6.5-prc-147-gr-eld-match#!/

https://press.hornady.com/assets/site/hornady/files/load-data/6.5-prc-v2.pdf

https://www.extreme-precision.com/t77781-browning-6-5-prc

https://www.frankonia.fr/p/hornady/6-5-creedmoor-eld-match-9-5g-147grs/2004741

https://www.thetruthaboutguns.com/hornady-rolls-out-a-new-caliber-introducing-the-6-5-prc/

http://bulletin.accurateshooter.com/2017/10/new-hornady-6-5-prc-precision-rifle-cartridge/

https://search.zonealarm.com/?q=6.5%20prc%20reloading%20data#1

https://www.rifleshootermag.com/editorial/6.5-prc-load-data/361500

https://ballistix.ca/calculator

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=msi921Gr27s

https://www.youtube.com/watch?v=KkCuUbU94XQ

https://www.youtube.com/watch?v=G_ofCqkMVdQ

https://www.youtube.com/watch?v=q8RU1MIYh3Q

https://www.youtube.com/watch?v=xV8dNubOWlA

https://www.youtube.com/watch?v=naOQcW4rdRY

https://www.youtube.com/watch?v=DFrnhu_DV9M

https://www.youtube.com/watch?v=BEMWz0Y8Piw

 

 

 

 

Pour accéder à davantage d’articles, consultez ma table des matières

en cliquant ici

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

E
Article intéressant sur ce nouveau calibre, comme toujours sur ce blog. Le suivant sur son grand frère en .30?
Les nouveautés et/ou évolutions en terme de calibre sont tellement nombreuses ces dernières années que je n'arrive pas à savoir ceux qui vont rester et ceux qui vont disparaitre.
Répondre
M
Merci pour votre commentaire ainsi que pour le fait que vous soyez un fidèle lecteur de mon blog. J'ai été fort occupé ces derniers mois et cela m'empêche de publier comme auparavant... peut-être sortirais-je un nouvel article avant cette fin d'année ? Quoiqu'il en soit, je vous souhaite d'ores et déjà le meilleur malgré ces temps difficiles. Bien à vous.

Présentation

  • : Le blog du tireur de précision
  • : Espace dédié aux amateurs de tir de précision et récréatif ainsi qu'au TLD.
  • Contact

Les news

Intéressé de voir traiter l'un ou l'autre sujet dans l'intêret de ce blog ou d'une catégorie en particuliers, n'hésitez pas à me l'envoyer par mail.

Dans la mesure du possible, j'essaierai de vous donner satisfaction.

Bien cordialement

Recherche