Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mai 2012 1 21 /05 /mai /2012 15:42

 

 

marksman web 

 

Chers lecteurs,

Permettez-moi tout d’abord de vous remercier d’avoir participé au micro sondage duquel il ressort selon les premiers résultats (40 votes) que vous seriez plutôt demandeurs (33%) d’obtenir des articles relatifs aux armes des militaires (d’épaule et autres) puis, sur les techniques de tir et autres astuces (30%) et enfin, sur les armes d’épaule pour pratiquer le tir sportif (10%). Par conséquent,  je reviens d’ores et déjà vers vous avec un article consacré aux munitions des fusils sniper à longue portée. J’espère que celui-ci vous satisfera pleinement J

    snipers

 

Tout au long de la première moitié du siècle dernier, la grande majorité des fusils de sniper étaient des versions plus ou moins modifiées des fusils militaires standards et chambrés pour la cartouche standard. L’augmentation du nombre des fusils auto ou semi-auto ne s’est faite qu’après la seconde guerre mondiale mais les fusils de tireur d'élite à verrou ont été généralement retenus pour leur plus grande précision. Au cours de la seconde moitié du siècle, le fusil militaire est devenu un instrument conçu par de fins spécialistes de la balistique et capable d’atteindre  la plus haute précision. Il était généralement complété par des munitions « forgées » souvent chargées avec des balles de faible traînée plus lourdes, telles que les 7.62x51 M118LR.

Ces développements ont donné lieu à certains superbes équipements mais, les tendances de tir sont restées dans deux voies différentes : une pour les tirs plus courts et en automatique avec des canons plutôt courts et fournissant des coups répétés plus rapides, l'autre avec des canons plus longs et lourds tirant des cartouches plus puissantes étant choisies pour augmenter la portée efficace. Cet article concerne les cartouches mises au point pour répondre au second de ces besoins: le tir à longue distance.

Pour réaliser une gamme nettement plus étendue que les habituels 7.62x51, cela nécessitait au moins une plus grande douille pour générer une énergie beaucoup plus élevée et de préférence, un plus gros calibre, toutes autres choses restant égales par ailleurs. Les balles de gros calibre et lourdes conservent mieux leur vitesse et sont moins touchées par les vents perpendiculaires à leur trajectoire.

Les premières tentatives de tirer avec précision à très longue portée se sont faites avec des fusils antichars de calibre 13 ou de 14,5 mm. Dès le début de la grande guerre, le fusil antichar Mauser M1918 de 13 mm a été utilisé dans le rôle de counter-sniping bien que dans ce cas, la motivation n'était pas tellement de parvenir de percer à travers les plaques de blindage mais bien pour protéger à longue portée,  les tireurs d'élite alliés. La guerre de Corée a vu apparaître le 14,5 mm PTRD soviétique utilisé pour le tir à longue distance et du côté américain, certaines expériences avec des canons de BMG .50. Cependant, les canons n'étaient habituellement pas très précis et même s’ils l'étaient, la production standard de munitions MG ne l’était certainement pas.

Un changement est apparu dans les années 1980 et de deux sources différentes aux USA. L'un de ces changements était l'adoption des fusils anti matériel à longue distance en calibre .50 BMG, non pas principalement pour les tireurs embusqués, mais pour attaquer les véhicules et autres objets inanimés, normalement à l'aide d'API standard ou avec des munitions de MG polyvalent. L'autre était la mise en place de la .50 calibre tireurs avec la promotion de l'utilisation de ce calibre pour le tir civil à longue portée (aux USA et pas chez nous J) . La combinaison de ces deux faits a conduit à l'utilisation de fusils à .50 BMG pour des tirs à longue distance ainsi que pour l’utilisation anti- matériels.

Cependant, il y a un problème: les fusils et leurs munitions .50 BMG sont nécessairement très grands et lourds et ce n’est pas l’idéal à porter pour assurer un rôle de sniping. Plusieurs spécialistes se sont donc dit qu'un calibre, plus petit mais néanmoins encore puissant, devrait permettre de faire ce travail plus efficacement. En conséquence, maintenant, on trouve des fusils spécialisés « sniping »  à longue distance plus pratiques et ce, dans plusieurs calibres. Ceux décrits dans cet article sont ceux des fusils de snipers militaires bien qu’il y en ait maintenant des multitudes en « wildcats ». Par ailleurs, on trouvera également certains fusils anti matériel  dans les calibres russes de 12.7x108 et de 14.5x114, mais ils ne seront pas traités ici.

Une vitesse initiale élevée est un avantage dans les tirs à longue distance mais cela seul ne suffit pas. C'est la capacité qu’a la balle de conserver sa vitesse le long de sa trajectoire qui devient de plus en plus important. Les balles qui ralentissent très peu sont beaucoup plus utiles que celles qui chutent très rapidement en vitesse. Pour ce faire, la balle a besoin d'un haut coefficient balistique (BC). Cela est obtenu en partie à l'aide d'une balle de forme extrêmement simplifiée et rendue plus lourde. Il est parfois utile de sacrifier une vitesse initiale afin d'utiliser une balle avec une BC plus élevé.

Le critère clé à respecter pour les munitions de sniper à longue portée est la trajectoire au cours de laquelle la balle descend au-dessous de la vitesse du son. C'est important pour deux raisons. La première, c’est parce qu’une trajectoire avec un court temps de vol augmente la probabilité de succès. La seconde est que tomber sous la zone transsonique perturbe habituellement le vol de la balle et nuit à sa précision. Pour donner un exemple, la 7.62x51 147 grains M80 standard OTAN est tirée à une vitesse initiale plus élevée que la 175 grains M118LR 200 fps mais chute à vitesse subsonique à environ 875 m par rapport à 950 m de la balle plus lourde et lente au départ.

Le tableau, ci-dessous, donne les mesures de base des calibres typiques et qui seront présentés dans la suite de l’article. Les vitesses en sortie de bouche et les énergies seront bien évidemment modifiées par la longueur du canon sélectionnée. Les chiffres cités ici se situent à l'extrémité supérieure de la plage balistique.

 

 

cartridge

metric calibre

rim diameter (inches)

bullet weight (grains)

muzzle velocity (fps)

muzzle energy (ft lbs)

7.62mm M118LR

7.62x51

0.470

175

2,550

2,540

.300 Win Mag

7.62x66B

0.532

190

3,000

3,815

.338 Lapua Mag

8.58x71

0.587

250

3,000

5,020

.375 CheyTac

9.5x77

0.630

350

3,050

7,270

.408 CheyTac

10x77

0.630

419

2,900

7,860

.416 Barrett

10.5x83

0.800

400

3,250

9,430

.460 Steyr

11.6x90

0.800

600

3,000

12,050

.50 BMG

12.7x99

0.800

709

2,827

12,650

 

 

balles-snipers

 

 

.300 Winchester Magnum

 

Elle fut d'abord développée comme une balle de chasse commerciale autour des années 1960. Le travail sur l'adaptation de cette cartouche pour le rôle de sniping à longue distance a été entrepris par la marine américaine dans les années 1980 pour répondre à une exigence d'opérations spéciales pour un fusil dont la portée efficace de 800 m de la 7.62x51 s’étendait à 1 200 m. Le chargement standard utilise une balle Sierra Match King qui conserve la minute de précision d'angle hors d'au moins 1.000 m. Elle est utilisée dans les US services à des fins particulières.

Sa puissance et sa pénétration limitent son rôle pour les forces de l'ordre. Son emploi sera limité en présence d'otage, sauf si il faut qu’elle arrête net,  un forcené à travers certains éléments (fenêtre, cloison...) ou muni d'une armure comme un gilet par balle.
Une grande critique du 300 Win Mag est la quantité de recul qu'elle produit. Elle « punit » sérieusement le tireur qui fait de longues sessions de tir, à moins d'être équipé d'un frein de bouche (compensateur) très efficace sur le canon.

 

 

calibre-30

 

 

.338 Lapua Magnum

 

Initialement développée dans le milieu des années 1980 par une société d'armement pour satisfaire à l'exigence d'USN, elle a été par la suite adoptée par Lapua et est maintenant utilisée pour les besoins civils et militaires. Ce calibre a été conçu pour arriver à 1.000 mètres avec assez d'énergie que pour pénétrer 5 couches d'armure ou gilet par balle tout en donnant la mort. La portée maximale normale est considérée comme étant 1.200 m mais dans des conditions idéales, elle peut atteindre 1.600 m, distance à laquelle la balle devient subsonique. Dans d’excellentes conditions de tir, elle pourrait même atteindre presque les 2.000 mètres. Beaucoup estiment qu'il s'agit d'une série très pratique pour les snipers embusqués avec des fusils qui ne sont pas beaucoup plus grands ou plus lourds que les armes de cal.30 et d’ailleurs, son usage se répand. L'armée britannique a adopté quelques fusils Accuracy International dans ce calibre, il y a quelques années et a récemment remplacé la plupart de ses fusils de sniper en 7,62 mm.

 

 

338-et-308 

   

Cette munition n'est pas employée par les forces de l'ordre à moins de vouloir déloger un suspect barricadé ou protégé dans un véhicule blindé. Le souci de ce calibre est le recul, même avec un bon frein de bouche. N'essayez pas de tirer 5 cartouches de suite sans cet accessoire.

 

.375 CheyTac

 

La plus récente, c'est tout simplement la.408 CheyTac. Ce calibre a été calculé pour un chargement plus puissant, il tire du 375 gr cuivre-nickel avec une balle à vitesse initiale de 3.050 fps, la gamme supersonique serait à environ 2.230 m mais la société qui la fabriquait n'existe plus et on ne fabrique plus ces balles non plus. Des versions wildcat de cette cartouche existent avec de très longues 408, balles développée par Lutz Möller et tirées à 2.854 fps. Celles-ci peuvent atteindre des performances étonnantes avec la gamme supersonique à plus de 3.000 m !

 

.408 CheyTac

 

Celle-ci a été développée par Cheyenne tactique LLC et introduite en 2001 avec sa propre gamme de fusils sniping. La base originale de la cartouche était l'ancienne « chasse au gros gibier » Gibbs .505 ronde mais, elle a été beaucoup modifiée. La 419 grains standard reste supersonique et efficace à 1.900-2.000 m. Le fusil CheyTac aurait été testé par l'USMC et vendu à l'étranger pour l'utilisation de forces spéciales.

 

 .416 Barrett

 

Développée récemment par le célèbre fabricant de fusils cal. La base est une .50 BMG qui est raccourcie. Le rendement est très impressionnant, la balle standard reste supersonique à plus de 2.250 m. Cette balle prend 2,5 à 2,6 secondes pour atteindre 2.000 yards (1.830 m), comparées à 3 secondes pour le .408 CheyTac. A ma connaissance, elle n’est pas encore utilisée à l'heure actuelle.

 

Steyr.460

 

Cette balle est la .416 Barrett, développée dans le début des années 2000 par l'autrichien Grillmeyer de Horst et adopte le même principe de raccourcissement de la BMG.50 mais cette fois, au calibre .458. On a peu d'informations sur la performance de cette série pour l'instant mais des balles à longue distance très spécialisées ont été développées donc,  il est raisonnable de lui supposer une gamme supersonique dans la région de 2.000-2.500 m. Bien sûr, cela signifie également que les canons de ces armes sont aussi grands et lourds que ceux des fusils de .50 BMG ainsi, l’utilisateur devra décider si les avantages balistiques de ces cartouches sont suffisants pour l'emporter sur la perte de la vaste gamme de munitions en calibre.50.

 

.50 BMG

 

L'histoire de ce bon vieux calibre est trop bien connue pour ne pas la réexpliquer ici. Mises à part ses utilisations habituelles de MG, cette balle spécialement précise a été développée pour être utilisée par des fusils sniper. Par exemple, le Sniper Elite, répertorié dans le tableau ci-dessus et le M1022 ATK, avec sa balle vert olive distinctif.  

Plus spécialisées, elles révèlent beaucoup plus de potentiel, par exemple la balle de Hornady A-MAX 750 grains, illustrée dans la photo ci-dessus, reste supersonique à 2.250-2.300 m, malgré une vitesse initiale de seulement 2.700 fps.

 

Aucune force de l'ordre n'utilise ce calibre. Quand aux militaires, tout le monde à déjà entendu parler du soldat Canadien qui a abattu un soldat Irakien à plus de 2.400 mètres pendant la première guerre du Golfe. Malgré ce coup rare, la 50 BMG n'a pas grand intérêt sur les cibles humaines. Néanmoins, à 300 mètres derrière les lignes de défenses, on peut imaginer le ravage. Mais son usage principal, comme pour la première guerre du Golf,  reste les cibles dures telles que les lanceurs de Scud à très grande distance et bien au delà de 1.600 mètres, qui ne résistent pas à l'impact d'une telle munition, avec son projectile de 750 grains.

 

cal-50

 

 

 

 

Quelques autres calibres parfois utilisés par les snipers :

 

balles2

 

 

223 Rem ou 5.56x45mm NATO

La 223 Rem est employé par les forces de l'ordre, lors de prise d'otage. La 223 Rem n'a pas une pénétration excessive, contrairement à la 308 Win. Elle permet de frapper très précisément à moins de 100 mètres, tout en évitant les innocents, tel que les otages.
Le projectile de la 223 Rem est trop léger et est très sensible aux effets du vent, ce qui limite son potentiel balistique.  Par temps venteux, il serait trop risqué d'utiliser ce calibre. Néanmoins, sans vent, par jour calme, des tirs de précision sur cible peuvent être effectués jusqu'à 600 mètres.

243 Win ou 6.16x51mm

La 243 se situe entre le 223 et le 308. La 243 a moins de recul que la 308, et une vitesse proche de la 223 Rem, avec un projectile deux fois plus lourd. La pénétration est supérieure à la 223 Rem et inférieure à la 308 Win. La 243 est un excellent calibre de tireur d'élite pour les forces de l'ordre jusqu'à 300 mètres. La 243 n'est pas employée par l'armée, mais elle pourrait atteinte une cible humaine à une distance efficace de 500 mètres.

6.5mm Swedish ou 6.5x55mm

 La 6.5mm Swedish est une excellente cartouche avec une exactitude et un coefficient balistique élevés. Le projectile est plus lourd que la 243 Win mais plus léger que la 308. Sa pénétration est moins bonne que la 308 Win.
Cette cartouche qui a fait la deuxième Guerre Mondiale, à trouvé son application militaire avec une portée efficace jusqu'à 700-800 mètres. En tir sur cible, elle peut atteindre les 1 000 mètres avec de bonne condition.

6.5x284 Norma ou 6.5x284mm

Ses caractéristiques balistiques sont un peu comme la 30-06 Springfield mais inférieure à la 300 Win Mag ou la 7mm Rem Mag. En application militaire, elle est utilisée pour sa très forte pénétration.

303 British ou 7.7x56mm R

Ce calibre légendaire fut utilisé pendant les deux guerres mondiales par les troupes Britanniques. Son usage, militaire comme pour les forces de l'ordre, fut limité. Cette cartouche possède une bonne énergie, mais ne pénètre pas autant que la 308 Win.

308 Win ou 7.62x51mm NATO

La 308 Win est la meilleur cartouche jamais conçue. L'excellente balistique de ce calibre a fait que cette munition est aujourd'hui utilisée par toutes les forces de l'ordre du monde.
L'armée fixe sa portée efficace maximum à 800 mètres sur cible humaine.

7.62 Rimmed ou 7.62x54mmR

Cette cartouche Russe est l'équivalent au 30-06 Springfield, offrant une bonne énergie et une bonne balistique. Les soldats russes ont donné 600 mètres comme portée efficace. En tir sur cible, les 900 mètres ne lui font pas peur.

30-06 Springfield ou 7.62x63mm

 Cette cartouche a fait la deuxième guerre mondiale mais c'est pendant le conflit du Vietnam qu'elle s'est imposée. La 30-06 Springfield se trouve entre le 308 Win et le 300 Win Mag. Elle offre une meilleure balistique que la 308 Win, et ne punit pas le tireur comme la 300 Win Mag. Pour un usage militaire, sa portée efficace peu, sans aucun problème, atteindre les 1.000 mètres.

7mm Rem Mag

La 7mm Rem Mag secoue moins que la 300 Win Mag. Tout en dépassant de très loin la .308 Win, elle reste néanmoins légèrement inférieur à la 300 Win Mag.
Sa balistique jusqu'à 600 mètres est très impressionnante. La 7mm Rem Mag atteint facilement une cible humaine à 1 000 mètres.

 

ensemble-de-balles

Comparaison d’échelle entre les .50, 338LM, 300WM et les autres

 

 

En conclusion, le tireur d'élite longue distance est gâté par les nombreux choix qui s’offrent à lui et à un degré jamais vu auparavant et peut donc obtenir le meilleur rendement possible suivant le type de mission à accomplir avec une très bonne précision à des distances étonnantes et notamment, en poussant les limites de la conception des balles et de leur balistique.

 

 

Pour aller plus loin sur le sujet, voir les sites suivants :

 

 

useful-links

 

 

http://stevespages.com/page8d.htm

http://www.armeetpassion.com/sommaire1.html

http://www.accurateshooter.com/cartridge-guides/223rem/

http://www.accurateshooter.com/cartridge-guides/243win/

http://forum.worldoftanks.eu/index.php?/topic/65480-1711-bolt-action-rifle-of-the-week/

http://philipbeekley.com/cartridges.htm

http://www.thetruthaboutguns.com/2010/09/chris-dumm/gun-review-mosin-nagant/

http://www.accurateshooter.com/cartridge-guides/7mm/#7mm08

http://www.accurateshooter.com/cartridge-guides/308win/

http://www.accurateshooter.com/cartridge-guides/competition-cartridges/

http://www.rifleshootermag.com/2011/01/04/ammunition_seven_092105/

http://www.rifleshootermag.com/2011/01/04/ammunition_cartj_082306/

http://guns.wikia.com/wiki/CheyTac_Intervention

http://bulletin.accurateshooter.com/2010/04/steyr-50-bmg-and-460-steyr-big-boomers-on-sale-in-april/

 

  

video logo

 

 


 

 


 

 

 

 

 

 

A+

logo Marksman

  

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by marksman.over-blog.fr - dans Le militaire et son équipement
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog du tireur de précision
  • Le blog du tireur de précision
  • : Espace dédié aux amateurs de tir de précision et récréatif ainsi qu'au TLD.
  • Contact

Les news

Intéressé de voir traiter l'un ou l'autre sujet dans l'intêret de ce blog ou d'une catégorie en particuliers, n'hésitez pas à me l'envoyer par mail.

Dans la mesure du possible, j'essaierai de vous donner satisfaction.

Bien cordialement

Recherche