Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2015 7 22 /03 /mars /2015 16:01
Le calibre 5.56 et la .223 Remington

 

 

 

 

Chers lecteurs,

 

 

 

 

Nonobstant les nouvelles difficultés apparues suite aux changements dus au passage à la nouvelle version d'Over blog,  j'ai quand même décidé de continuer l'aventure en vous proposant l'étude d'un autre calibre: le 5.56mm (5.56x45mm) et la .223 Remington. On a tellement déjà écrit sur cette cartouche que j'ai un peu peur de ne pas savoir vous apporter beaucoup de nouvelles choses néanmoins, voici ma modeste contribution.

 

 

 

Le calibre 5.56 et la .223 Remington

 

 

 

 

Quelle est son origine et sa spécificité ?

 

 

 

Après la seconde guerre mondiale, les grandes puissances militaires ont commencé à expérimenter  des cartouches et des prototypes de fusil d'assaut à échelle réduite. Après la formation de l'alliance de l'OTAN, les membres ont convenu de travailler à un fusil universel et à la conception d'une cartouche normalisée pour toute l'infanterie  alliée.  Les membres étaient divisés en deux camps. Les uns étaient très en faveur d'une cartouche de 7mm qui aurait ressemblé à la 7mm08 d'aujourd'hui alors que les USA,  insistaient sur une cartouche de calibre .30 et de préférence, une version réduite de la .30- 06.

 

En fin de compte, le département de munitions a convaincu tous les membres du pacte de l'OTAN d'adopter la cartouche T44, maintenant connue sous le calibre 7.62 de l'OTAN ou sous sa forme commerciale, la .308 Winchester.

Néanmoins, un sous-comité du département US Ordnance qui était franchement plus pour la cartouche de calibre .30,  a continué à faire des essais avec de plus petites cartouches de ce calibre et notamment, en se tournant vers le calibre 0,224. Par conséquent, à la mi 1950, le Département US Ordnance a demandé à des concepteurs de développer une cartouche militaire basée sur le calibre 0,224 à la condition que le projectile reste au-dessus de la vitesse du son à 500 mètres.

 

Et c'est en 1957 que Robert Hutton, directeur technique du magazine " Des fusils et des munitions" a conçu une cartouche potentiellement appropriée à cette demande. La cartouche de Hutton a été basée sur une version allongée de la .222 Remington, chargée avec un prototype de balle de 55 grains fait par Sierra Bullets.

 

D'autre part, en 1950, le concepteur d' armes à feu Eugene Stoner avait obtenu un succès partiel avec son Armalite AR 10 (Automatic Rifle) qui était radicalement différent des autres fusils utilisés jusque là en utilisant une combinaison  d'alliages et de polymères pour créer un fusil d'assaut léger et compact. Malheureusement pour Stoner, l'AR léger 10 chambré en 7,62 OTAN produisait trop de recul pour le tir automatique contrôlé cependant, l'excellente conception de ce fusil a été remarquée par les divers intéressés.

 

En effet, après avoir reçu l'invitation de concevoir un fusil en calibre .224, Stoner a rechambré son AR 10 au calibre 0,224 de Hutton et soumis cette combinaison pour les tests dès 1958. Cette combinaison a été bien accueillie mais la décision finale devait provenir des échelons supérieurs du gouvernement américain.

 

A cette époque, Armalite a  perdu beaucoup d'argent en investissant dans les Stoners AR 10 et l'AR 15 et a décidé de vendre ses droits à la société Colt qui a continué la commercialisation de l'AR 15. En 1963, la guerre du  Vietnam lui a offert un développement rapide. L'AR- 15 a finalement été adopté par l'armée des États-Unis sous la désignation de M16.

Le calibre 5.56 et la .223 Remington

C'est ainsi que Colt a reçu le contrat de fourniture de l'AR 15 pour les forces américaines.

 

 

L'AR 15 fusil et cartouches ont été formellement adoptés en 1964, désigné par le XM16E1 (nom commun du fusil M16)  et sa cartouche 5,56  (M193). La vitesse de la balle de 55 grains dans la M16 a été évaluée à 3200fps.

 

Pour la petite histoire, dès le début de son adoption, le M16 a été en proie à des ennuis car Stoner avait conçu l'AR 15 d'origine avec un pas de canon très lent de 1:14 qui était utilisé avec une balle lente 55 de grain était juste stable en vol à courte portée et que d'autre part, son impact occasionnait de grandes blessures invalidantes.

 

Par conséquent, Mc Namara a ordonné que le pas soit changé à 1:12 avant l'adoption finale de cette carabine en 1964 mais les principaux problèmes sont apparus en 1965 puisque pratiquement 50% des fusils se sont enrayés et que des centaines de soldats américains ont été tués en essayant désespérément de libérer les chambres coincées. L'encrassement de la poudre a été citée comme la raison pour laquelle les douilles  ne s'extrayaient pas de la chambre du fusil !

Le calibre 5.56 et la .223 Remington

 

 

Après de nombreuses plaintes, à la fois les services de la défense ainsi que les représentants de Colt ont finalement commencé à regarder le problème de plus près bien qu'avec une certaine apathie. Il aura fallu plusieurs années avant que la cause sous-jacente du problème d'enrayage de la M16 ne soit correctement identifiée.

 

C'était essentiellement un problème lié au type de poudre utilisée lorsque le conflit du Vietnam est survenu. La poudre de balle produisait une forte pression dans la chambre qui créaient ces effets néfastes. Normalement lors du tir, la cartouche doit s'étendre et "sceller" la chambre (obturation), puis se contracter, et ensuite être extraite. Or, en raison de la très haute pression, la chambre restait obturée et l'éjecteur ne parvenait pas à extraire la douille.

 

On ajoutera que la faiblesse de la charge de la M193 était sa très faible pénétration y compris à travers des vêtements lourds à des distances de 500 mètres et au-delà.

L'armée belge a fourni une solution avec sa conception de balle avec 62 grains et sa vitesse initiale à 3025fps. Avec la charge "belge" la balle devient un standard de l'OTAN et est désignée comme la 5,56 OTAN.

 

En 1970, le gouvernement américain a annoncé la normalisation de la carabine de M16A1 et son calibre et donc, tous les membres du pacte de l'OTAN ont fini par adopter la cartouche de 5.56 NATO. La plupart des pays ont adopté le fusil également et c'est durant les années 1980 que la cartouche de 5,56 mm a été officiellement standardisée comme une cartouche de l'OTAN. Le fusil M16 a ensuite subi une nouvelle mise à niveau avec un nouveau pas de canon pour utiliser la nouvelle charge. Le nouveau modèle a été baptisé : le M16A2.

Le calibre 5.56 et la .223 Remington

 

 

Aujourd'hui, le fusil M16 reste très largement utilisé dans le monde entier. Le modèle actuel est désigné comme étant le M16A4 et dispose d'un rail Picatinny . D'autres pays se sont cependant éloignés du fusil M16, les uns vers des conceptions plus radicales, et notamment la Grande-Bretagne qui utilise la SA80 avec l'Australie et la Nouvelle-Zélande qui utilisent actuellement le fusil Steyr AUG.

 

 

Le calibre 5.56 et la .223 Remington

 

 

La charge de 62  grains est encore utilisée par tous les membres de l'OTAN cependant encore aujourd'hui, ses lacunes sont une source constante de frustration pour les soldats engagés dans le combat.

 

Mais de nos jours, la stratégie militaire alliée ne nécessite plus beaucoup d'armes d'infanterie. La guerre contre le terrorisme nécessite de localiser les terroristes, entourer la(les) cible(s) et de fournir un tir de suppression en attendant un raid aérien ou un soutien d'artillerie. Le 5,56 OTAN reste donc adéquate pour ce rôle et excelle néanmoins dans les combats rapprochés ou de maisons à maisons en milieu urbain.

 

En 2002, l'armée américaine et Remington ont commencé à expérimenter des nouvelles cartouches pour délivrer une puissance plus efficace à la demande des soldats des opérations spéciales. Finalement, le calibre 0,270 (0,277 "ou 6,8 mm) a donné d'excellents résultats.

 

En 2004, la nouvelle cartouche a été annoncée officiellement comme étant la 6,8 Remington. Les 6,8 tirent une balle de 115 grains à une vitesse de 2800fps, et a une trajectoire similaire à la 7,62 (0,308) avec une augmentation substantielle de l'énergie pour toutes ses gammes par rapport à la 5,56.  La balle 6.8 de 115 grains a un coefficient balistique d'environ 0,340,  et l'arme la mieux à même d'utiliser efficacement ce nouveau calibre, est le Barrett M468 qui est en train de devenir le nouveau fusil d'assaut de l'armée US.

Le calibre 5.56 et la .223 Remington

 

 

Comme nous l'avons vu précédemment, il est important de noter que le développement militaire de la cartouche de 5,56 mm a exigé des vitesses plus élevées (via des pressions plus élevées), le développement civil de la 0,223 est demeuré essentiellement gelé  jusqu'en décembre 1962.

En tant que cartouche sportive, la 5,56 a été adoptée par Remington en 1964 sauf que celle-ci a été nommée la .223 Remington et promue comme une cartouche de chasse aux nuisibles.

 

 

Le calibre 5.56 et la .223 Remington

 

 

                 Comparaison entre la .223 Rem avec les autres calibres.

 

 

 

 

Les dimensions de la cartouche et sa différence avec la 5.56

 

 

Le calibre 5.56 et la .223 Remington
Le calibre 5.56 et la .223 Remington

                Une 5.56x45mm OTAN (au centre) entourée de 0,223 Rem.

 

 

 

 

 

Si vous n'êtes pas familier avec les différences entre 0,223 et 5,56, vous devez savoir les faits suivants:

 

 

•  Les dimensions extérieures (physiques) de 0,223 et 5,56 munitions sont

   effectivement identiques;

 

•  La 5,56 peut être chargée à des pressions supérieures à  celle de la 0,223;

 

•  Les chambres 5,56 mm sont en général d'une dimension plus grande que des chambres de 0,223;

 

•  Même si ce sont pratiquement les mêmes munitions, les chambres de 5,56  subiront des pressions plus basses que celles des chambres en 0,223;

 

 

Le calibre 5.56 et la .223 Remington

 

 

Tirer une cartouche de 5,56mm dans une carabine de 0,223 Rem peut s'avérer              catastrophique,  occasionner la destruction de votre arme et vous blesser gravement. Ceci est à relativiser en fonction du type de chambre monté sur l'arme. A contrario,  certains estiment que la différence est minime et  qu'il n'y aurait pas grand danger. Néanmoins, il faudra toujours rester prudent et demander l'avis de votre armurier avant de faire le moindre test !

 

Tirer du 0,223 Rem dans une carabine 5,56 avec une chambre conçue pour tirer de la munition de 5,56mm ne présente pas de risque spécifique.  Les chambres des carabines 5,56 sont usinées intentionnellement pour fournir le plus de sécurité contre les pressions excessives. Cependant,  rien ne garantit que les munitions de 0,223 Rem fonctionneront de manière optimale dans une carabine en  5.56x45 mm.

 

En effet, les fusils semi-automatiques chambrés pour 5.56x45 mm peuvent ne pas fonctionner   correctement avec des munitions en 0,223 parce qu'ils sont conçus pour faire défiler de manière  fiable   et ce,  grâce à une pression plus élevée, les balles plus lourdes de la 5.56x45 mm et  notamment,  avec les canons courts.

Par conséquent, un chargeur qui serait nourri uniquement en 0,223 Rem pourrait vous occasionner un enrayage rapidement. Un autre aspect à tenir en compte est qu'il est probable   qu'il y aura une dégradation de la précision et de la vitesse initiale en raison des dimensions de la chambre plus généreuses dans une 5,56.  Cela ne veut pas forcément dire qu'une arme à feu chambrée en 5.56x45 mm ne sera pas précise avec une 0,223 Rem mais, en moyenne, il est acquit qu'une 0,223Rem utilisée dans une arme à feu chambrée pour la 0,223 Rem sera plus précise que dans une carabine en 5,56 d'origine.

Le calibre 5.56 et la .223 Remington

 

La principale différence est la longueur de la gorge qui peut avoir un effet dramatique sur la pression. La 5.56x45 mm a une gorge plus grande dans la chambre que celle de la 0,223 Rem. Dans le jargon du monde des armes,  longueur de la gorge est couramment appelée  le "Leade" , celui-ci est défini comme une portion du corps en face de la chambre où le retrait des rayures est fait de façon conique pour laisser place à la balle.

 

Le leade d'une chambre de 0,223 Rem est généralement de 0,085 pouces (2,16 mm), tandis que dans une chambre 5.56x45 mm,  le leade est typiquement de 0,162 pouces (4,11 mm), soit près de deux fois plus que dans la chambre de la 0,223 Rem. En outre, l'angle de la gorge est différent entre les deux chambres, et tout cela peut affecter l'augmentation de la pression et surtout, de la pression maximale.

 

D'autre part,  la cartouche 5.56x45 mm peut avoir une paroi latérale plus épaisse qui a été conçue pour résister aux contraintes générées par les pressions plus élevées dans la chambre, et même la forme de l'ogive peut affecter également de manière significative la pression en fonction de la distance à laquelle se situe la balle avant de toucher les rayures. Les balles de 5,56 mm ont une ogive appropriée pour les chambres de 5,56 mais si celles-ci sont chambrées dans un 0,223 Rem, il pourrait en résulter une surpression dangereuse.

 

N.B.:  Il est possible de trouver sur le marché différentes carabines avec quatre types de chambre  possibles (0,223 Rem, 0,223 Wylde, 5,56 Noveske, 5,56 mm OTAN) et deux niveaux de   pression possibles avec les munitions 0,223 Rem et 5,56 mm de l'OTAN, et cela peut évidemment  déboucher sur des pressions différentes avec les mêmes munitions. Vous devrez donc vous  informer auprès de votre armurier pour ne commettre d'erreur !

 

 

 

 

 

           

Comment savoir si c'est une munition est en 5.56x45mm OTAN ou en .223 Remington?

 

 

 

Si les munitions sont emballées avec l'inscription ou l'étiquette M193 ou M855 (ou une variante de celles-ci), ce sont certainement des 5,56.

 

Si vous n'avez pas accès à l'emballage ou qu'il ne spécifie rien,  regardez le poinçon sur la base de la balle. Si le poinçon dit  "5.56x45mm" ou s'il y a 2-3 lettres et chiffres (2-3 tels que "LC 13" dans la photo ci-dessous), et une croix dans un cercle, ces munitions sont en 5,56.

 

 

Le calibre 5.56 et la .223 Remington

Si le poinçon dit quelque chose comme "Hornady 223 Remington," alors c'est du .223 Remington. Si vous n'êtes toujours pas sûr après avoir regardé le poinçon,  pour plus de sécurité, vérifiez leur type auprès de votre armurier.

 

 

 

 

 

 

 

Quid de la balistique de cette cartouche ?

 

      

La 0,223 est généralement facile à recharger manuellement et les poudres à combustion rapide produisent les plus hautes vitesses sans surpression si vous respectez scrupuleusement les prescriptions des tables de rechargement des fabricants. Pour les canons de  22 " , les vitesses maximales de travail avec des 40 grains varmint vous donnent 3750fps en sortie de bouche, 3450fps avec des 50 grains, 3300fps avec des 53 grains, 3250fps avec 55 grains et 3100fps avec des 60 grains.  Les lecteurs noteront que le 3330fps se retrouve pour la balle de 55 grains en munitions de l'usine Norinco.

 

 

 

Voici un tableau des caractéristiques de ces balles

 

Ogive par marque

Coefficient balistique

Fps

ME 
FT-lb

1

55gr Remington SP

0,197

3180

1235

2

60gr fédérale / Partition

0,228

3020

1215

3

55gr fédérale / Bear Claw

0,202

3180

1235

4

64gr Winchester PP

0,233

3020

1295

5

55gr Norinco FMJ

0,272

3330

1355

6

62 FMJ fédérale

0,254

3020

1255

7

53gr Barnes TSX FB

0,231

3300

1280

8

60gr V-Max

0,256

3100

1280

9

80gr A-Max

0,473

2900

1494

 

 

 

Néanmoins, comme c'est souvent la cas pour de nombreuses carabines, la vie de votre canon sera d'autant plus courte si vous rechargez continuellement à des 3300fps ou plus.

 

A signaler également que sous nos contrées et en général, les 0,223 Rem les plus employées sont les HPBT de 55grains de chez Sierra mais la firme  produit également une gamme de balles de match allant de 55 à 80 grains et la balle de chasse la plus utilisée pour les espèces de cerfs de poids léger est la GameKing de 65 grains.

 

Un autre aspect à prendre en compte, est le pas de votre canon. En effet, les armes à feu chambrée        pour le 5.56x45 mm ont souvent un pas (twist rate) de 1:7 pouces pour savoir stabiliser des balles lourdes utilisées dans le tir à longue portée. Toute carabine avec un pas de 1:7 pouces fonctionnera donc mieux avec des balles plus lourdes telles que des 60 grains.

 

D'autre part, un 1:12 pouces (la plupart des fusils 0,223) va pouvoir stabiliser la plupart des balles jusqu'à 60 grains mais pas au-delà. Beaucoup d'armes à feu utilisent un pas de 1: 9 pouces, ce qui est un très bon compromis qui fonctionne bien avec la plupart des balles jusqu'à 70 ou 75 grains y compris avec les balles les plus légères.

 

 

 

   Voici un tableau de comparaison du potentiel "Long range" des cartouches

Le calibre 5.56 et la .223 Remington

 

 

 

Pour conclure,  je dirai que si vous êtes sur le point d'acheter une carabine dans ce calibre, fixez-vous bien quels sont vos critères déterminants (Match, chasse, tir récréatif, prix des cartouches, distance de tir, semi-auto, arme à verrou, réglementation du pays, ...) pour déterminer le bon choix de la chambre que vous souhaitez avoir en fonction de ces besoins. Pour la plupart des tireurs, le choix d'une chambre 5,56 sera le meilleur choix car elle leur permettra d'utiliser une gamme de cartouches et d'utilisation plus large.

 

 

 

 

 

Voici une série de liens relatifs au calibre 5.56 mm et la .223 Rem

 

 

Le calibre 5.56 et la .223 Remington
Le calibre 5.56 et la .223 Remington
Le calibre 5.56 et la .223 Remington

Partager cet article

Repost 0
Published by marksman.over-blog.fr
commenter cet article

commentaires

igor 25/09/2016 01:43

Merci pour votre article très complet et passionnant concernant 223 et 5.56 NATO.
Tous les réponses sont la à des questions que en pose sur ces calibres.

librt 23/04/2016 02:11

Merci pour tout ce travail très bonne source d'inspiration et d'infos. Bravo

marksman.over-blog.fr 23/04/2016 09:12

Merci pour votre commentaire ainsi que de faire partie de mes lecteurs.
Sportivement votre

Soneranti 23/11/2015 19:42

Encore une fois, ce blog est une mine d'or à l'instar de tout ce que d'autres on pu trouver dans les pyramides et autres sits archéologiques. En français déjà, pointu sans être "élitiste" et pompeux, clair et pédagogique. J'espère qu'il ne fermera jamais et même je sais qu'il renaitrait de ses cendres tel le Phénix (Fumsec). Même après sa mort une étoile est encore visible très longtemps.
Chapeau bas donc à son concepteur et merci sans fin à lui.

marksman.over-blog.fr 23/11/2015 21:12

Mille mercis pour votre commentaire élogieux !
Ce blog n'a de prétention que de faire partager une passion, ce sport et les aspects historiques relatifs aux armes à feu d'épaule.
Le fait de recevoir des commentaires tels que le vôtre est la preuve que l'objectif de vulgarisation et de partage de plaisir est atteint.
De mon côté, je me dois de vous remercier de faire partie de mes lecteurs assidus.

raoul 08/09/2015 07:41

Merci pour l'article j'ai appris des choses.

marksman.over-blog.fr 12/09/2015 16:37

Heureux qu'il vous ait été utile ... c'est précisément le but.

Alexandre 25/08/2015 15:43

Vraiment sympa ce blog !

marksman.over-blog.fr 25/08/2015 18:18

Merci pour votre commentaire ;-)

plombier paris 29/03/2015 11:36

Votre blog est une source d'inspitation ! merci pour vos articles.
Patrick.

marksman.over-blog.fr 29/03/2015 17:53

Un tout grand merci pour votre fidélité. Heureux que le blog vous soit instructif ou utile ... c'est mon objectif ainsi que de partager ma passion avec mes pairs ... et ce, sans aucune autre prétention.

dofus-generateur.blogspot.fr 28/03/2015 11:59

Merci pour cet article .

marksman.over-blog.fr 29/03/2015 00:23

Bonsoir,

C'est moi qui vous remercie de faire partie de mes lecteurs.

Bien cordialement

Présentation

  • : Le blog du tireur de précision
  • Le blog du tireur de précision
  • : Espace dédié aux amateurs de tir de précision et récréatif ainsi qu'au TLD.
  • Contact

Les news

Intéressé de voir traiter l'un ou l'autre sujet dans l'intêret de ce blog ou d'une catégorie en particuliers, n'hésitez pas à me l'envoyer par mail.

Dans la mesure du possible, j'essaierai de vous donner satisfaction.

Bien cordialement

Recherche