Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 mai 2013 7 19 /05 /mai /2013 19:00

 

 

profil-AICS PROJET2013 petit

 

 

 

 

 

Chers lecteurs,

 

Après notre série d’articles consacrés à la .22,  je reprends le flambeau pour vous présenter la .260 Remington … un petit calibre  « pêchu » et que j’affectionne tout particulièrement pour sa grande précision à longue distance.


 

 

AICS-260-CG-Drag-&-camouflage

 

 

 

 

Quant à moi, ce calibre offre une meilleure balistique et davantage de précision qu’une .308 Winchester sans pour autant vous « démonter » l’épaule après avoir tiré 25 cartouches.


 

 

AICS-260-CG

 

 

Ci-dessus, ma .260 Rem, montée sur un châssis Accuracy international (AICS) avec un canon match Shilen, frein de bouche et bande anti-mirage, une action de Rem. 700 et une détente Jewell.

A titre d’exemple, elle me permet de perforer, en plein centre,  une gommette de 8mm de diamètre,  à 100m.

 

 

 

AICS-260-face

 

 

 

 

 

Quelle est son origine et sa spécificité ?

 

 

La .260 Remington (également connue sous le nom de 6,5-08) a été introduite par Remington en 1997 alors que beaucoup de cartouches de type « Wildcat » élaborées sur  base de la .308 Winchester ont existé bien des années avant la standardisation proposée par Remington. Et bien que sa pression soit plus élevée, la balistique de cette cartouche est fondamentalement similaire aux 6,5 × 55 Mauser suédois qui ne dépassent pas 140 grains. Quand elle est chargée avec des balles plus lourdes, la 6.5x55 suédois est capable d’atteindre une plus  grande vitesse. Au surplus, en raison de sa longueur totale plus courte, la .260 Remington a un léger avantage sur le Mauser suédois en ce sens qu'elle peut être chambrée dans une action de  longueur plus courte.


 

Tout comme les balles 6,5 mm (.264 ") bien connues pour leurs coefficients balistiques relativement élevés, la .260 Remington a très vite connu un succès en carabine de compétition alors qu’elle était déjà très appréciée à la chasse. Elle est capable de reproduire la trajectoire de la .308 Winchester, tout en générant un recul nettement plus faible et en accusant une plus faible chute de sa balle ainsi qu’une plus faible dérive au vent. Autre avantage,  la conversion d'un fusil initialement chambré pour le .308 Winchester (ou l'un de ses descendants, comme le .243 Winchester, 7mm-08 Remington ou .338 fédéral) en .260 Remington ne nécessite généralement qu’un simple changement de canon. Donc, rien de bien compliqué à réaliser.

 

 

La cartouche  6,5-08  a été créé simplement par étranglement du collet (à rétreindre) d’une .308 Winchester ou d’une 7 mm-08 Remington ou encore de la .243 Winchester. A partir de toutes ces cartouches qui ont les mêmes dimensions de base jusqu'au collet, la transformation en .260 Rem est donc finalement une tâche relativement simple pour quelqu'un qui pratique l’art du rechargement. Et comme les douilles de ces familles de cartouches sont facilement accessibles à parfois même plus faible coût, le 6,5-08 peut souvent être une alternative économique aux cartouches de Mauser suédois 6.5x55. La 6,5-08 possède par ailleurs d’excellents coefficients balistiques voire, supérieurs à la .243 Winchester, à la .308 Winchester et,  à un degré moindre, à la 7 mm-08 Remington.


 

La .260 Remington est un peu plus courte mais légèrement plus large que la 55mm suédoise. En fin de compte, la .260 et la 6.5x55 produisent environ les mêmes vitesses. On a dit que la 6.5x55 peut produire de meilleures vitesses que la .260 lorsqu’elle est chargée avec 160 grains mais ce n'est pas nécessairement vrai.

 


Bien que les douilles pour la .260 Rem soient disponibles notamment chez Lapua, comme cela a déjà été dit, on peut aussi les obtenir assez facilement par transformation à partir soit, d’une douille de .243 ou encore d’une 7mm-08. La .308 Win peut éventuellement aussi être adaptée à l’étranglement de la .260 cependant,  la surépaisseur du collet de la .308 doit être enlevée pour éviter des conditions de pression potentiellement dangereuses. Enfin, que les « rechargeurs » sachent également que la.260 Remington produit des résultats optimaux avec des poudres à combustion lente comme,  par exemple, avec de la N160.

 

 

 

 

260-Remington-BG

 

 

Les dimensions de la cartouche

 

 

tableau-260-remington

 

 

de-la-point-50-à-la-223 Photo

 

  Comparaison de la .260 Rem avec les cartouches les plus connues.

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by marksman.over-blog.fr - dans Le tir de précision
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog du tireur de précision
  • Le blog du tireur de précision
  • : Espace dédié aux amateurs de tir de précision et récréatif ainsi qu'au TLD.
  • Contact

Les news

Intéressé de voir traiter l'un ou l'autre sujet dans l'intêret de ce blog ou d'une catégorie en particuliers, n'hésitez pas à me l'envoyer par mail.

Dans la mesure du possible, j'essaierai de vous donner satisfaction.

Bien cordialement

Recherche