Lundi 26 septembre 2011 1 26 /09 /Sep /2011 23:46

marksman web

 

Comme on le dit, il vaut mieux tard que jamais ! Me voici de retour après avoir connu un mois relativement pénible pour enfin vous proposer un petit article sur un sujet qui va peut-être vous paraître un peu trivial : le zérotage » de votre rifle scope. Et pourtant, il semble bien que l’opération ne soit pas si évidente que cela même chez les tireurs confirmés. En effet, combien de fois n’ai-je pas entendu des tireurs dire qu’ils ne sont même pas dans la cible alors que la lunette était sensée avoir été montée par un pro !  Combien de cartouches perdues, gaspillées ont été tirées à cause d’un réglage approximatif ? Certains seront peut-être tentés de  me répondre qu’avec les techniques au laser ou avec un collimateur, le réglage devient enfantin et bien, je n’en suis pas persuadé. Je dispose moi-même d’un tel dispositif et je puis vous assurer que ce n’est pas la panacée.

Le collimateur, je l’utilise après avoir fait mon réglage à l’œil mais bien souvent, la première mise au point doit être, malgré tout, rectifiée au stand en fonction de la distance de tir ou de zérotage. L’objectif à atteindre, c’est quand même de pouvoir tirer la première cartouche immédiatement dans la cible. Par la suite, il ne s’agira que d’une simple mise au point en affinant à l’aide de quelques clics pour placer le réticule à l’endroit exact. Le point visé doit être le point touché ! Personnellement, j’utilise une gommette rouge (8mm de diamètre) que je place en plein centre de ma cible. Le but du jeu est de finalement savoir « péter » la gommette à 100 mètres. C’est seulement alors que j’estimerai que ma lunette est bien paramétrée.

 ajustements

 

Opérations préalables au zérotage

 

Achetez une bonne lunette. Pas forcément la célébrissime Nigthforce mais bien une lunette qui sera adaptée à la puissance de la munition utilisée. Une ZOS ferait parfaitement l’affaire car elle résiste facilement au tir au .308, par exemple. Celle-ci sera complétée utilement d’un rail 20 ou 30 MOA pour réaliser des tirs excédant les 300 mètres et ce, pour pouvoir profiter pleinement de l’amplitude de réglage de la lunette (en général, 60 MOA). Si vous n’avez pas encore installé votre lunette sur la carabine, veillez à la régler de manière à ce que le réticule soit parfaitement aligné, par exemple, le trait vertical bien parallèle à la verticalité d’un fil à plomb que vous aurez installé et fixé pour que celui-ci passe plein centre de votre cible. Personnellement, j’utilise le couvercle rouge écarlate de mon ballistol plutôt qu’une cible.

 

Bien entendu, cela présuppose que votre carabine repose sur son bipied ou encore sur une base du type benchrest de manière à ce qu’elle soit parfaitement de niveau. Vous pouvez également vous aider d’un niveau à bulle. On en trouve équipés d’une base magnétique pour quelques euros et c’est un outil qui s’avèrera très utile puisqu’avec lui, vous pourrez aussi vérifier l’horizontalité.

 

reticule & cible

 

Eviter de réaliser l’opération avec une forte exposition au vent ! Une fois, la lunette bien orientée, il vous suffit de serrer convenablement les anneaux.

 

Le zérotage proprement dit

 

Voilà votre carabine pratiquement prête pour réaliser le zérotage visuel et votre cible est à bonne distance. Oui, mais à quelle distance ?

Personnellement, je réalise l’opération de ma maison en visant le fond du jardin; distance 25 à 30 mètres. Certains vous conseilleront de le faire à une distance de 100 mètres. Bien que les petites erreurs de parallaxe entre l’optique et le canon en soient amoindries, les autres paramètres peuvent êtres trop influents et de toute façon, la visibilité est moindre qu’à 25 m.

Par ailleurs, toutes les lunettes ne permettent pas un réglage à 25 m et l’erreur de parallaxe sera plus importante. A vous de voir. En ce qui me concerne, je préfère les 25 m car ce qui m’importe, c’est d’être dans la cible au premier essai. La mise au point sur de plus longues distances se réalise dès lors plus aisément par la suite. Ceci dit, si votre mise au point est bonne à 25 m, vous serez quand même dans le carton à 100 mètres. Restera à tirer 5 ou 6 balles pour affiner les clics pour arriver à l’optimum.

 

Pour obtenir le zéro visuel, retirez la culasse de votre arme et dirigez-la vers la cible comme déjà dit supra. Regardez dans le canon par la chambre et déplacez la carabine jusqu’à ce que la cible (ou dans mon cas, le couvercle de ballistol) apparaisse en plein centre de l’alésage du canon. Puis, sans déplacer le fusil, pour ajuster le réticule de votre lunette avec le point visé par votre œil à travers le canon, regardez  à travers de la lunette et appliquez aux tourelles, le nombre de clics tant latéralement (dérive) qu’en élévation (altitude) nécessaires et ce,  jusqu’au temps où vous ramènerez le réticule sur le point visé de la cible.

 

Pour les néophytes, la tourelle supérieure est marquée « up » avec le flèche indiquant le sens de rotation. Aller dans le sens de « up » pour remonter le réticule et tourner dans le sens inverse pour le descendre. Pour ce qui concerne la dérive latérale, elle comporte un « R » (right) pour aller vers la droite et une rotation inverse pour dévier vers la gauche. Sauf que de temps en temps, c’est l’inverse ! En clair, faites un essai avant de passer aux choses sérieuses. Autre précision, beaucoup de tourelles comportent des graduations, le tracé des incréments représentant une certaine quantité de point de mouvement d’impact sur la cible. L’incrément le plus commun est le ¼ de minute d’angle. Voyez votre notice pour plus d’information.

 

réglage-tourelle-supérieure

 

Lorsque vous pensez avoir obtenu la meilleure coïncidence entre visuel canon et réticule lunette, contrôlez que votre zéro visuel n’ait pas changé et allez au stand 25 m pour faire un essai de quelques balles. Vous devriez au moins être dans la cible puis, rectifiez par essais et erreurs à coups de clics de tourelle jusqu’au temps où vous ferez mouche.

 

tireur-couché

 

 

cible

 

Si vous savez comment fonctionne votre rifle scope, ça devrait vous prendre très peu de temps et de cartouches.  Autre petit conseil, faites vos essais avec les mêmes cartouches et sans laisser trop chauffer votre canon car les résultats pourraient vite devenir trop disparates.

 

Reste à placer votre cible, par exemple, à 100 mètres et de rectifier le réglage pour cette distance. Vous serez toujours bien dans la cible avec une dérive latérale identique (à moins qu’il n’y ait du vent) mais il faudra modifier l’altitude. Idem pour d’autres distances.

 

lunette

 

L’idéal est de zéroter sa lunette à 100 mètres ou à 100 yards (91,4 m) car c’est plus facile par la suite lorsque vous passerez à des distances qui sont des multiples de 100. Il existe des tables et des logiciels qui vous permettront de connaître le nombre de clics à appliquer pour garder un tir précis en fonction de la distance. Il y a des programmes informatiques capables de vous dire combien votre balle devrait tomber à une distance donnée. Vous trouverez même des simulateurs qui reproduiront les impacts de vos balles futures sur un écran. Je ne peux que vous renvoyer à un de mes articles précédents pour y accéder, cliquez Ici.

 

Une fois votre lunette réglée convenablement par exemple, pour 100 m, vous devrez « zéroter » vos tourelles de façon à garder en toute circonstance le « zérotage ». Il suffit pour cela de dévisser avec un tournevis plat les vis qui fixent les deux tourelles graduées de la lunette, extraire les capuchons gradués et puis, les renfoncer de manière à faire coïncider la barre d’index gravée avec le zéro de la lunette. Resserrez les vis. A l’avenir, vous pourrez mettre autant de clics à vos tourelles que vous le souhaitez et régler celles-ci pour des distances différentes et puis, revenir rapidement à votre zérotage de base étalonné à 100 m.

 

Voilà, vous êtes maintenant en mesure de placer vos projectiles dans une cible à distance donnée mais finalement, ce qui est important si on veut être un tireur accompli, c’est de pouvoir le faire pour n’importe quelle distance. C’est pourquoi il vous faut maintenant étudier la balistique du projectile qui sort de la bouche de votre canon et c’est souvent là que se les chosent se compliquent 

 

Pour aller plus loin sur le sujet, voir les sites suivants :

 

http://ezinearticles.com/?How-To-Zero-A-Rifle-Scope&id=415018

http://www.wikihow.com/Use-a-Rifle-Scope

http://www.abousainc.com/SightIn.htm

  

Les vidéos :


 

 

 

 

 

                                                   A+

logo Marksman

Par marksman.over-blog.fr - Publié dans : L'arme d'épaule
Ecrire un commentaire ... - Voir les 0 les commentaires
Retour à l'accueil

Recherche

Présentation

Les news

Intéressé de voir traiter l'un ou l'autre sujet dans l'intêret de ce blog ou d'une catégorie en particuliers, n'hésitez pas à me l'envoyer par mail.

Dans la mesure du possible, j'essaierai de vous donner satisfaction.

Bien cordialement

Images Aléatoires

  • aics26
  • aics50
  • aics51
  • aics37
  • aics1
  • aics38

Calendrier

Octobre 2014
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés