Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mars 2017 6 18 /03 /mars /2017 20:57
Le calibre 6.5x55 SE
Le calibre 6.5x55 SE
Le calibre 6.5x55 SE

 

Chers lecteurs,

 

 

 

Nous voilà arrivés aux printemps avec encore un article qui devrait ravir nos amis chasseurs mais pas seulement. En effet, je vous propose ce mois-ci d’aborder l’étude du calibre 6.5x55 SE.

 

A l’origine conçu pour la guerre, le 6.5x55mm Mauser suédois est vite devenu un best seller pour la chasse en Scandinavie et a été pratiquement aussi populaire dans toute l'Europe, l'Afrique, l'Australie, et même aux USA. Les tireurs de précision l’ont également découvert avec bonheur ce qui a rendu cette cartouche très populaire dans les stands.

 

 

Bonne lecture

 

 

 

 

 

Le calibre 6.5x55 SE

 

 

 

 

Quelle est son origine et sa spécificité ?

 

 

 

 

Après le développement de la nouvelle technologie du chargement du fusil par la culasse, les balisticiens ont commencé à expérimenter des plus petits calibres qu’auparavant, et c’est ainsi que le diamètre de 15mm d'alésage est apparu au cours des années 1850 et puis, dans les années 1870, les cartouches de 10 et 11mm de diamètre. Une autre découverte majeure a été la poudre sans fumée, cette nouvelle poudre a en outre permis d’obtenir des vitesses plus élevées, ce qui a donné lieu à la possibilité d'utiliser des plus petits calibres.

 

En 1886 et en France, le colonel Nicholas Lebel a créé la première cartouche de petit diamètre sans fumée, le 8mm Lebel. Les avantages de la cartouche Lebel ont rendus les français immédiatement plus puissants par rapport au reste de l'Europe. Certains pays ont même paniqué et tenté de retravailler leurs armes existantes.

 

Peu de temps après en Allemagne, Paul Mauser a produit le 7,92 (8x57). Ce fut la première cartouche sans fumée dont la conception était si bien imaginée qu'elle allait devenir le modèle de nos cartouches modernes. Néanmoins, à la fois Mauser mais aussi d'autres groupes industrieux comme les suisses ont continué à expérimenter différents diamètres d'alésage.

 

C’est ainsi que le Professeur Freidrich Hebler avait fait des expériences avec des alésages de calibre 6mm et 6.5mm et que les italiens en ont d’ailleurs été si impressionnés par les résultats qu’ils ont décidé d'adopter cette cartouche de 6.5mm pour l'armée italienne. Les Italiens ont dès lors utilisé ce design et le Lt Col Salvatore Carcano était responsable de la conception du fusil. Le laboratoire pyrotechnique de Bologne a redessiné un prototype de la cartouche de 6.5mm. C’est ainsi qu’en 1891, le fusil Carcano Modello 91 (ou le M91) chambré en 6.5x52 est né. Beaucoup de ces fusils ont survécu jusqu'à nos jours et sont souvent appelés Mannlicher Carcano (de Salvatore Carcano, technicien chef de l'arsenal de Turin en 1890). La charge militaire d'origine avait une balle de 162 grains à 2300fps avec un canon de 30 ".

 

 

 

 

Le calibre 6.5x55 SE

Le Mannlicher Carcano en 6.5x52

 

 

 

 

Le calibre 6.5x55 SE

Comparaison de la 6.5 carcano avec d’autres calibres de l’époque

 

 

 

 

Les prochains pays à adopter le diamètre de 6.5mm étaient la Norvège et la Suède. La cartouche 6.5x55 a été initialement conçue au cours d'une synergie norvégienne et suédoise. La Norvège a officiellement adopté le 6.5x55 en 1894. Mais pour une raison inconnue, l'histoire semble avoir oublié la participation norvégienne, ainsi que le 6.5x55 Krag, alors même qu’un quart de million de fusils ont été produits en Norvège, et au grand dam des chasseurs et des historiens norvégiens modernes, le 6.5x55 d’aujourd'hui est surtout connu sous le nom 6.5x55 Swedish Mauser !

 

En Suède, c’est le Karbin M94 en 6.5x55 qui est devenu le fusil adopté par les militaires.

 

 

 

 

Le calibre 6.5x55 SE

Ici, un Karbin M94

 

 

 

 

Entre 1894 et 1895, Mauser Werkes produit 10.000 carabines M94 (en utilisant l'acier suédois) avant que l'usine Carl Gustaf en Suède ne reprenne la production.

En 1896, sort un fusil beaucoup plus long avec un canon de 18,5". Ce modèle a été appelé le Gevär M96 et l'usine Carl Gustaf en a produit 445.000 entre 1898 et 1925.

 

 

 

 

Le calibre 6.5x55 SE

 

 

Ici, un gevär M96

 

 

 

La version suivante de ce fusil a été le M38 fabriqué par Husqvarna. Le M38 a présenté un cran " U " de visée avec un canon de 24". Les M38 type 1 ont été convertis en fusils M96 tandis que le type 2 a fait l’objet d’une nouvelle production.

 

 

 

Le calibre 6.5x55 SE

 

Ici, un Carl Gustav M96

 

 

 

La charge militaire m/94 d'origine avait une balle ronde de 10,1 grammes (156 grains) qui atteignait une vitesse de 725m/s (2378fps) dans les canons de 29 ", et dans un fusil m/96.

 

 

Le calibre 6.5x55 SE
Le calibre 6.5x55 SE

Ici, une ancienne boîte de m/94

 

 

 

 

Les premières balles pointues ont été testées entre 1910 et 1920 dans des fusils expérimentaux, la charge finale de 139 grains (balle pointue M/41) est apparue pour le fusil sniper. Cette charge se montra rapidement supérieure à l'ancienne, et en 1944, la charge de 9 grammes remplacera toutes les munitions désignées précédemment m/94.

 

 

 

 

Le calibre 6.5x55 SE

La charge m/41 atteint 793 m/s (2601fps) dans un canon 29 ".

 

 

 

 

Après la seconde guerre mondiale, la Suède a opté pour un fusil à chargement auto et a « libéré » le Mauser suédois sur le marché civil. C’est pour cela que le 6.5x55 est connu comme étant le 6.5x55 Mauser suédois ou simplement le 6.5 suédois.

 

On précisera pour les passionnés d’histoire militaire que les Norvégiens l'ont utilisé dans le fusil Krag-Jorgensen et machinegun Madsen. Les Suédois quant à eux, l’ont utilisé dans le Mauser, y compris dans les modèles 94, 96, 35, et 31, ainsi que dans le Ah m/42 en fusil semi-automatique. Les munitions des deux pays étaient initialement identiques mais plus tard, la Suède a changé légèrement les dimensions du boîtier et chargé des cartouches à une pression plus élevée pour une utilisation dans leurs fusils Mauser.

 

Cette situation a persisté jusqu'en 1990, lorsque le Danemark, la Norvège et la Suède ont normalisé les spécifications de la cartouche qui a été officiellement rebaptisée " 6,5 × 55 SCAN" et qui ne doit pas être confondue avec la "6,5 × 55 SKAN " qui est une cartouche avec une douille très légèrement plus longue qui ne doit pas être chambrée dans les fusils 6.5 × 55 standards. La désignation CIP européenne est la "6,5 × 55 SE", tandis qu’aux Etats-Unis, à peu près tout le monde l'appelle le 6,5 × 55 suédois.

 

 

 

 

Le calibre 6.5x55 SE

Ici, quelques lames de 6,5x55 militaires

 

 

 

 

Le 6.5x55 a vite généré un énorme intérêt dans le monde entier avec l'afflux de fusils militaires excédentaires devenus disponibles sur les marchés internationaux et notamment, sur le marché de la chasse. Celui-ci possédant les mêmes qualités qu'il avait fournies aux militaires avec une excellente précision combinée à un faible recul, singulièrement pour les carabines M94.

 

En Europe, le 6.5x55 est resté populaire pendant plusieurs décennies. Néanmoins, au milieu des années 1990, le 6.5 a perdu beaucoup de sa popularité à la faveur du .30-06 Springfield, la cartouche plus grande étant très supérieure pour neutraliser le gros gibier.

 

En réalité, aux environs des 200 m, le 6.5x55 suédois fourni plus ou moins les mêmes performances que le .270 Winchester tout en donnant moins de recul. Avec des munitions d’usine, la performance est généralement de la même classe que le 30-30. Blessant plus légèrement que le 30-30 mais dont la pénétration est généralement plus profonde. La trajectoire des munitions d’usine étant plutôt pauvre.

 

Ceci dit, avec une ogive de 120 grains sortant de bouche entre 2900 et 3000fps, le suédois est un tueur rapide sur distance courte à moyenne. La plupart des balles de 120 grains produisant une pénétration superficielle et donc, ce poids de balle n’est pas particulièrement bien adapté à une plus grande distance.

 

Donc, finalement, la 140 grains est le poids de la balle le plus polyvalent pour produire le meilleur équilibre entre blessure et pénétration. Idéal pour de nombreuses situations de chasse en Suède et en Norvège, il reste très populaire pour les rennes.

 

 

 

 

 

 

.

La cartouche

 

 

 

 

Le calibre 6.5x55 SE

 

 

 

Comme point de comparaison et pour mieux comprendre combien a été le succès de cette cartouche, il suffit de savoir qu’il n’y a pas eu autant de cartouches métriques qui ont atteint une aussi grande popularité aux États-Unis, et ce, malgré les vertus balistiques de beaucoup d’autres calibres. La raison pour laquelle le 6.5x55mm suédois y est arrivé, c’est parce qu’il offre une multitude d'attributs qui en font une cartouche idéale pour de nombreuses situations de chasse. Ce qui lui a fait de l'ombre, c'est l'introduction des 6.5 comme le 260 Remington, les 6,5 × 47 Lapua et les 6,5 creedmore qui ont des performances égales ou supérieures mais avec l'avantage d'une action courte qui est préférée par les tireurs sur cibles.

 

Les poids typiques des balles pour le 6.5x55 SE sont des 87-100 grains, 120 grains, 125 grains, 129-130 grains, 140 grains, 150-156 grains, et 160 grains.

 

 

 

 

 

Les dimensions de la cartouche 6.5x55 SE

Le calibre 6.5x55 SE
Le calibre 6.5x55 SE

Les dimensions de sa douille

 

 

 

 

Spécifications :

 

Diamètre de la balle : 6,5 mm (0,264 mil de pouce)

Masse de la balle : 10,1 g (156 grains)

Masse de la cartouche : 23,5 g

Longueur de l'étui : 55 mm

Longueur de la cartouche : 80 mm

Charge : 2,3 g de nitrocellulose (40 grains de H-4064)

 

Balistique moyenne :

 

Vitesse initiale : 769 m/s pour une balle de 10,37 g (160 grains) à la bouche du canon.

Énergie : 3068 joules pour une balle de 10,37 g (160 grains) à la bouche du canon.

Vitesse à 100 m : 683 m/s toujours pour une balle de 10,37 g (160 grains).

Énergie à 100 m : 2 420 joules toujours pour une balle de 10,37 g (160 grains).

 

 

 

 

Le calibre 6.5x55 SE

5 cartouches militaires montées sur une lame de chargement

 

 

 

 

Le calibre 6.5x55 SE

La Sellier&Bellot FMJ 140gr

 

 

 

 

Le calibre 6.5x55 SE

Lot d’anciennes cartouches militaires et quelques boîtes de prvi partizan

 

 

 

 

 

 

 

Quid de la balistique de cette cartouche ?

 

 

 

 

 

Le calibre 6.5x55 SE

 

 

 

 

Le 6.5x55 est connu depuis longtemps pour son excellente précision et ses coefficients balistiques élevés. Tous les fusils ex-militaires ont un 1 canon avec un taux de rayures de 7.5 et on peut en obtenir une meilleure précision en utilisant des balles pesant entre 140 et 160 grains. La plupart des fusils militaires offre une précision acceptable avec des balles plus légères de 120 grains sur les 300 yards mais, très peu donneront une précision sous le MOA.

 

De nos jours, les fusils modernes chambrés pour le 6.5x55mm suédois sont relativement abondants. Parmi tant d’autres, citons la Remington 700 (canon de 22 pouces au taux de 1: 8), l'excellent CZ Model 550, les Sako, Savage et autres Tikka, le Winchester Model 70, le Ruger Modèle 77. Toutes ces carabines ont été chambrées pour cet ancien calibre. Bien préparées avec des cartouches bien chargées, certaines de ces carabines sont utilisées avec succès en TLD. J’invite le lecteur à visionner les vidéos annexées à cet article pour qu’il puisse se forger une idée sur le potentiel de ce calibre.

 

Il existe également d’excellentes cartouches de compétition à longue portée avec d'excellentes balles que fournissent des firmes telles que Lapua et Norma qui ont toujours chargé d’excellentes munitions de qualité match.

 

HSM introduisant par ailleurs une 140gr, et avec une charge à pleine capacité, le 6.5 peut être sérieusement envisagé pour le sniping.

 

 

 

 

Le calibre 6.5x55 SE

Ici, une boîte de 20 HSM 120 gr

 

 

 

 

 

En effet, la cartouche surpasse réellement les .308 de match dans les deux poids d’ogive que sont les 168gr et 175gr, et est moins sensible au vent tout en arrivant sur la cible avec autant d'énergie à des distances de plus de 600 yards.

 

Au niveau chasse, comme nous avons déjà vu, le 6.5x55 est également excellent, précis et avec un tir assez plat, il est capable d'atteindre la plupart des moyens à gros gibiers lorsqu'il est chargé avec des balles de 140 grains à une vitesse de 2600 pieds par seconde. Il est notamment adéquat pour les cerfs jusqu' à environ 300 yards. Par ailleurs, lorsqu'il est chargé avec des balles de 120 de grains, son recul est tout à fait minime et agréable à tirer. Ce qui est très apprécié par les tireurs qui appréhendent un fort recul de l'arme.

 

 

 

 

La balistique en quelques chiffres :

 

 

 

 

Graphe du drop tiré sur Gundata.org en comparaison au .270 Win avec zérotage à 100m

Le calibre 6.5x55 SE

On remarque que les 2 balles ont (+/-) le même drop jusqu’à 150m

 

 

 

 

Coefficients balistiques des cartouches comparées

 

 

Le calibre 6.5x55 SE

 

 

 

Tableau balistique comparatif de ces deux cartouches

Le calibre 6.5x55 SE

Le drop est +/- équivalent jusqu’à 150m, l’énergie de la .270 reste supérieure et les vitesses proches

 

 

 

 

 

 

 

Graphe du drop en comparaison avec le .243 Win et zérotage à 100m

 

 

Le calibre 6.5x55 SE

On remarque de nouveau que les 2 balles ont (+/-) le même drop jusqu’à 150m

 

 

 

 

Coefficients balistiques des cartouches comparées

Le calibre 6.5x55 SE

 

 

Tableau balistique comparatif de ces deux cartouches

 

 

Le calibre 6.5x55 SE

On constate que l’énergie de la .243 reste supérieure mais pas la vitesse !

 

 

 

 

 

 

Graphe du drop comparatif du 6.5x55 avec les autres grands standards et zérotage 200m

Le calibre 6.5x55 SE

En comparaison, on constate l’infériorité de la 6.5x55 (rouge) sur longues distances

 

 

 

 

 

 

 

 

Conclusion

 

 

 

 

Pour conclure, je dirai que le 6.5x55mm suédois reste un calibre encore très apprécié du monde de la chasse mais aussi, et en général par les amoureux du 6.5mm, notamment parce que ce calibre offre des performances impressionnantes tant sur le terrain qu’au stand et qu’il est très facile à recharger. Avec les fusils modernes d'aujourd'hui qui ont tout naturellement remplacé le bon vieux Carl Gustav et les possibilités de rechargement manuel qui s’offrent aux fins tireurs en quête de précision qui permettent de délaisser les charges d'usine insuffisamment précises, il y a moyen de faire de superbes cartons y compris en TLD !

 

 

 

 

 

 

 

Voici une série de liens relatifs au sujet développé dans cet article

 

Le calibre 6.5x55 SE
Le calibre 6.5x55 SE
Le calibre 6.5x55 SE
Le calibre 6.5x55 SE
Le calibre 6.5x55 SE

Partager cet article

Repost 0
Published by marksman.over-blog.fr - dans Le tir de précision
commenter cet article

commentaires

soneranti 24/03/2017 15:34

A nouveau une grande leçon. Merci Maestro. C'est une calibre que j'affectionne tout particulièrement et j'ai 2 fusils en 6.5x55. Le vol de balle est assez tendu et j'aime ça :) (je ne tire que sur cible à propos). Probablement pas pour rien que les pays scandinaves l'utilise encore. Je suis assez tenté par les munitions HSM mais pour les trouver en Belgique cela va être une autre paire de manches. Je ne trouve même pas leur site web !! Si qq'un a des infos, you're welcom. Voila. Encore merci.

marksman.over-blog.fr 24/03/2017 15:39

Merci m'sieur ! Exact, HSM pas évident à trouver ... essayer le Luxembourg chez un armurier qui fait beaucoup sa pub dans toutes les revues tir ;-)

arnaud 22/03/2017 21:36

Merci pour cet article instructif et complet. Il est permet de comprendre les qualités et possibilités de ce calibre. Je regrette un point c'est le manque d'infos sur le renouveau d'interet envers ce calibre (si c'est bien celui là) porté par l'armée US et d'autres semble til pour suppléer les faiblesses de la 5,56...

marksman.over-blog.fr 24/03/2017 16:18

Yes sir ;-)

Présentation

  • : Le blog du tireur de précision
  • Le blog du tireur de précision
  • : Espace dédié aux amateurs de tir de précision et récréatif ainsi qu'au TLD.
  • Contact

Les news

Intéressé de voir traiter l'un ou l'autre sujet dans l'intêret de ce blog ou d'une catégorie en particuliers, n'hésitez pas à me l'envoyer par mail.

Dans la mesure du possible, j'essaierai de vous donner satisfaction.

Bien cordialement

Recherche