Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juin 2011 6 18 /06 /juin /2011 18:27

  marksman_web.jpg

 

Les positions de tir :

 

Généralité:

    

Une position correcte de tir est déterminante. Meilleure est la position, meilleure est la tenue du fusil et le contrôle de la détente, plus le tir sera réussi.

 

position-de-tir couché3

 

Bretelle de fusil:

 

Les bretelles en cuir sont beaucoup utilisées par les snipers. La bretelle est fabriquée en deux parties différentes avec deux lanières de cuir permettant de bloquer l’arme contre le bras. Les bretelles en cuir sont préférées à celles en tissus car elles sont plus résistantes. Elles sont faciles d’utilisation simplement en les enroulant autour du bras afin de consolider la position de tir. L’autre avantage de la bretelle est qu’une fois en position, elle ne glisse pas de sa position et ce, même pendant un mouvement. Voir l’article précédent relatif à l’utilisation de la bretelle ici.

 

tir-genou

 

Les trois facteurs d’une bonne position de tir sont :

- un appui confortable ;

- un bon relâchement musculaire ;

- un point de visée naturel.

  tir-trepied

 

Appui confortable:

 

Une bonne fondation est aussi nécessaire à un tir qu’à la construction d’une maison. Une bonne position prend appui sur les os et non sur les muscles.

 

tir-appuye2

 

Relâchement musculaire:

 

Le sniper doit apprendre à être relâché dans toutes les positions. Toute cause de tensions

provoquera des tremblements qui seront transmis au fusil. Grâce à l’entraînement et au point de visée naturel, le sniper doit arriver à un relâchement musculaire total.

 

Point de visée naturel:

 

Une fois en position de tir, lorsque la cible est acquise, le sniper doit fermer les yeux, respirer

profondément et complètement relâcher son corps. Le fusil doit arriver au point naturel de visée. Le sniper rouvre les yeux et ajuste sa position afin que les organes de visée s’alignent sur la cible à l’endroit exact ou le tir doit arriver.

Les cinq positions de bases utilisées dans l’entraînement du sniper sont: couché, assis, à genoux, debout et la position d’Hawkins. Ces positions sont bien sur adaptables à la morphologie du tireur. Durant l’action, le sniper doit trouver la position la plus confortable possible lui permettant une bonne observation de la cible tout en fournissant un couvert et un camouflage optimal.

 

En fonction du terrain, de la végétation et de la situation tactique, les options sont nombreuses. Cependant, à tout moment, elles ne seront que des variantes des cinq situations de bases. Certains snipers auront plus de mal avec certaines positions que d’autres. Ils devront alors appliquer les fondamentaux sur la relaxation et l’appui de l’arme. Il est cependant permis d’ajuster la position en fonction de sa morphologie.


Facteurs communs à toutes les positions:

 

Main avant et coudes:

 

Le poignet de la main avant est droit et verrouillé pour que l’arme reste bien dans le crochet de la main. La main elle même est détendue. Les doigts peuvent être refermés sur la garde mais ils ne doivent pas être accrochés, il faut que le fusil repose dans la paume de la main. Le coude avant doit être directement sous l’arme ou le plus possible que le permet la morphologie. Les os (bien plus que les muscles) supportent le poids du fusil. Le sniper, de par l’entraînement et la correction de ses erreurs, doit trouver la position optimale lui permettant d’arrêter les tremblements et de diminuer les tensions.

 

 

position-de-tir coude

 

La crosse dans le creux de l’épaule:

 

Le sniper place la crosse fermement dans le creux de l’épaule. La position correcte de la crosse aide à stabiliser le fusil et prévient le glissement hors de l’épaule. Le recul est également moins important.

 

Saisie de la main arrière pour le tir:

 

La main arrière saisi la poignée fermement mais n’est pas rigide. Un mouvement arrière plaque la crosse dans le creux de l’épaule pour réduire l’effet du recul. Le pouce vient sur le côté de la poignée et sert également de repose-menton. Cela s’appelle le point de soudure. Le majeur est placé sur la détente de façon confortable afin de pouvoir être bougé indépendamment de la main. Cela permet au tireur d’appuyer vers l’arrière sans modifier le point de visée.

 

Le coude arrière:

 

Le placement du coude arrière donne un équilibre à la position du sniper. Correctement positionné, le coude arrière aide à former le creux du coude. La position exacte du coude varie et sera expliquée en détail pour chacune des positions.

 

Le point de soudure:

 

Le point de soudure est l’appellation du contact ferme situé entre la joue et le pouce fermé sur la poignée. Ce point permet de rendre la tête et l’arme solidaire, facilitant la reprise de visée entre les tirs. Il permet aussi de garder la même distance entre l’œil et la lunette à chaque fois que le coup est parti et qu’il faut reprendre la visée. Cela permet d’être sûr que la prise de visée sera toujours exactement la même. Si le sniper est incapable d’obtenir le point de soudure il devra se débrouiller avec le point d’appui sur sa poignée.

 

La respiration:

 

Une respiration normale provoque un mouvement du fusil. Pour arrêter se mouvement, le tireur doit bloquer sa respiration quelques secondes et, durant ce laps de temps, ouvrir le feu. Il inspire normalement, relâche une partie de l’air, et retient sa respiration. Il ne doit pas la retenir plus de dix secondes, car sa vision se brouillera et des tremblements du à la tension musculaire arriveront.

 

Positions en appui:

 

Ces positions doivent être utilisées le plus possible par les snipers. Un support garanti souvent que l’arme ne bougera pas. L’appui évite la tension musculaire et la transmission du pouls. Plus la portée du tir est importante, plus l’appui devra être stable. L’utilisation des positions en appui permet de réduire la silhouette et offre un meilleur couvert.

Il existe quatre positions en appui, couchée, assis, à genoux et la Hawkins. Ces positions peuvent être modifiées en fonction du terrain, de l’endroit ou est posté le tireur, de la végétation et de la situation tactique. Quelque soit la position, l’appui est fourni par tout ce qui peut être utilisable comme un sac de sable, un rondin de bois, une clôture et même le dos du partenaire.

 

 

tir-sur-trepied

 

La position couchée:

 

C’est la position la plus utilisée. Le sniper cale son arme sous le fût de l’arme en étant bien sûr que ce ne soit pas le canon qui soit en appui. Si le support touche le canon, la précision de l’arme sera remise en question. Le bras ferme saisi le fusil au niveau du fût en arrière de l’appui et de là, le sniper peut ajuster sa cible. Avec une saisie ferme du fusil, le sniper place la crosse du fusil dans le creux de son épaule et applique une pression vers l’arrière. La main forte est placée normalement sur la crosse; le sniper commence alors mentalement sa check list :

 

- Est-ce que mon corps est directement derrière le fusil pour absorber le recul?

- Est-ce que la main faible saisit fermement le fût avec une pression vers le creux de l’épaule?

- Est-ce que mon regard est clair? Est-ce que j’ai un bon champ de vision dans ma lunette?

- Est-ce que ma saisie de la poignée est correcte?

- Est-ce que mon doigt va appuyer droit vers l’arrière de la détente?

- Est-ce que ma respiration fait descendre et monter mon réticule bien dans l’axe de la cible?

- Est-ce que mon réticule croise bien la cible?

 

 

position-de-tir couché6

 

La position assise:

 

Cette position est l’une de celle que le sniper peut modifier derrière un couvert pouvant fournir un appui pour son fusil. Le tireur doit être vigilant afin que son canon ne soit en aucun moment posé sur le support, ce qui affecterait la précision du tir.

 

tireur assis

 

La position à genoux:

 

Cette position est utilisée lorsque le tireur est trop haut pour faire feu par dessus un obstacle. Le fusil est en appui (mais pas le canon).

 

position tir-appuyé2

 

La position d’Hawkins:

 

Cette position sert à abaisser au maximum la position du tireur, quand il tire depuis un sol plat

ou d’un toit. La position est la même que celle allongée sauf que l’appui est fourni par la main faible. Le sniper prend la position couchée est saisi fermement le fût du fusil de la main ferme. Le poignet et le coude sont bloqués et droits. Ils encaisseront en grande partie le recul. La crosse est placée sous l’aisselle et la poignée est posée au sol si possible. Le sniper semble caché derrière son arme.

 

position hawkins

 

 

Pour aller plus loin :

 

MARKSMANSHIP

http://www.biggerhammer.net/manuals/23-10/ch3.htm#fig3_8

 

Trois vidéos anciennes mais expliquant bien les positions de tir :

 

En 3 parties:


La première :

 

Deuxième partie

 

Troisième partie


 

 

Je vous souhaite d’ores et déjà d’excellentes vacances 

 

logo Marksman

Partager cet article

Repost 0
Published by marksman.over-blog.fr - dans Le tir de précision
commenter cet article

commentaires

Jls2a 07/03/2015 09:50

Êtes-vous bien certain que c'est le majeur qui vient sur la détente confortablement ?
(j'utilise en effet le majeur) , mais on enseigne généralement que c'est l'index qui viendra se poser d'abord sur le pontet ou étendu au dessus, avant l'action de tir..
Ce n'est qu'au moment de la décision sur l'index presse lentement la queue de détente jusqu'au point dur, avant le lâcher, (détendu et naturellement dans le sens du mécanisme car certains ne sont pas forcément "logiques" et rectilignes (d' ou parfois le confort de presser plus ou moins sur le haut ou le bas de la queue)
Merci pour cet article synthétique.

marksman.over-blog.fr 07/03/2015 12:17

Comme vous, j'utilise le majeur mais vous avez raison, l'index est conseillé à l'instruction. Finalement, comme vous le laissez sous-entendre, il faut que la position soit la plus adéquate pour le tireur et surtout, que le résultat soit optimal. Merci pour votre remarque très pertinente.

Présentation

  • : Le blog du tireur de précision
  • Le blog du tireur de précision
  • : Espace dédié aux amateurs de tir de précision et récréatif ainsi qu'au TLD.
  • Contact

Les news

Intéressé de voir traiter l'un ou l'autre sujet dans l'intêret de ce blog ou d'une catégorie en particuliers, n'hésitez pas à me l'envoyer par mail.

Dans la mesure du possible, j'essaierai de vous donner satisfaction.

Bien cordialement

Recherche